Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Notre-Dame de Paris : une charpente qui avait résisté à tous les outrages

Notre Dame
© Wikimedia commons
Cathédrale Notre-Dame de Paris.
Partager

C'est l'un des plus grands joyaux patrimoniaux de Paris. La cathédrale Notre-Dame de Paris, vieille de plus de 800 ans, a été victime d'un incendie ce lundi 15 avril. Sa charpente du XIIIe siècle est sur le point de disparaitre à tout jamais.

Elle a résisté à toutes les guerres et demeurait l’un des plus beaux témoignages de l’architecture gothique de France. La cathédrale Notre-Dame de Paris a été victime d’un violent incendie ce lundi 15 avril vers 18h50. Le feu s’est déclaré dans les combles, au niveau de la flèche, là où des travaux avaient débuté il y a quelques jours, et s’est répandu au niveau de la charpente.

Une charpente qui remonte au XIIIe siècle

La charpente de Notre-Dame de Paris était l’une des plus anciennes de la capitale avec celle de Saint-Pierre de Montmartre (1147). Son vaisseau de bois, appelé joliment « la forêt » en raison de la quantité de poutres qu’il a fallu pour la réaliser, faisait l’admiration de tous. Ses dimensions sont gigantesques : 100 mètres de longueur, 13 mètres de largeur dans le nef, 40 mètres dans le transept et 10 mètres de hauteur.

© Godong
Charpente d'une des tours de Notre-Dame de Paris.

La grande majorité de la charpente actuelle date du XIIIe siècle. Un témoignage unique et rare en France quand on sait que de nombreuses charpentes ont souvent brûlées dans divers incendies. Mais Notre-Dame a certainement connu un incendie durant les premiers siècles de sa construction. En effet, dans le chœur, des bois plus anciens, abattus aux alentours de 1160 et 1170, ont été réutilisés dans la nouvelle charpente du XIIIe siècle. Certains éléments de bois pourraient même remonter au IXe siècle ! Si les charpentes du chœur et de la nef ont traversé le siècles, celles du transept ont été refaites au milieu du XIXe siècle lors de la campagne de restauration de Viollet-le-Duc.

La flèche effondrée

La flèche, haute de 93 mètres de hauteur, s’est effondrée aux alentours de 20h. Elle datait du XIXe siècle et avait été reconstruite par Viollet-le-Duc. La toute première flèche de la cathédrale avait été édifiée vers 1250, au dessus de la croisée du transept. Jusqu’au XVIIe siècle, elle comportait cinq cloches mais elle a été démontée entre 1786 et 1792.

© Wikimedia commons
Flèche Notre-Dame de Paris.

C’est en 1860, que Viollet-le-Duc charge le charpentier Bellu de reconstruire la flèche qui, désormais, ne comporte plus de cloches. Imaginée sur le modèle de celle d’Orléans de 1852, elle comportait deux étages et s’éloignait radicalement, sur la forme, de celle du XIIIe siècle. La flèche dominait les statues de cuivre des douze apôtres avec les symboles des quatre évangélistes, dernièrement déposées au sol pour restauration. Viollet-le-Duc s’était fait représenter lui-même sous les traits de saint Thomas avec son équerre.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]