Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À Dakar, cette année, les Rameaux seront remplacés par des foulards

Cathédrale de Dakar.
Partager

Dans le diocèse de Dakar (Sénégal), les feuilles de palmiers seront remplacées par des foulards pour la fête des Rameaux. Celle-ci fait mémoire de l’entrée du Christ à Jérusalem et marque l’entrée dans la Semaine sainte.

Des foulards à la place des feuilles de palmier. C’est ce que propose le diocèse de Dakar (Sénégal) pour la deuxième année consécutive à l’occasion de la fête des Rameaux. L’objectif est d’éviter de « contribuer à la disparition des palmiers » et « d’aggraver la désertification inquiétante de notre environnement », explique le père Pierre Sandi Diouf, vicaire épiscopal, dans un communiqué. En outre, ce geste rappelle de façon très vivante l’arrivée du Christ à Jérusalem telle qu’elle est décrite dans les Évangiles : « Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d’autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route » (Mt 21, 8).

Lire aussi : Les Rameaux, la messe la plus suivie de l’année ?

S’étendre soi-même devant le Christ

Au-delà de la question du rameau ou du foulard, le père Sandi Diouf invite à entrer dans une démarche de foi profonde. S’appuyant sur les paroles d’un autre évêque, il a invité à s’étendre soi-même « humblement » devant le Christ. « Prosternons-nous à ses pieds comme des tuniques étendues… pour pouvoir offrir au vainqueur de la mort, non plus de simples rameaux de palmes, mais des trophées de victoire. Agitant les rameaux spirituels de l’âme, nous aussi, avec les enfants, acclamons saintement chaque jour : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d’Israël », a-t-il lancé.

En images : comment célèbre-t-on le dimanche des Rameaux dans le monde
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]