Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Pape François : « La dignité de la personne n’est pas perdue, même si elle a commis les pires crimes »

DEATH
Shutterstock-felipe caparros
Partager

Le pape François a adressé un message vidéo aux participants d’un congrès mondial contre la peine de mort qui se déroulait du 26 février au 1er mars à Bruxelles. Il a profité de l’occasion pour réaffirmer que chaque vie devait être respectée sans exception.

Dans le monde, quelque 22.000 détenus se trouvent actuellement dans les couloirs de la mort. Près de 1.000 exécutions ont été enregistrées en 2017, dans 23 pays. Alors que l’Église s’est déjà prononcée à plusieurs reprises contre la peine de mort, « chaque vie est un bien et sa dignité doit être assurée sans exception », a une nouvelle fois affirmé le pape François lors du 7e congrès mondial contre la peine de mort à Bruxelles. Le souverain pontife a également précisé que l’on ne peut « jamais abandonner la conviction d’offrir y compris à celui qui est coupable de crimes la possibilité de se repentir ».