Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Foucauld, 7 ans, courra le semi-marathon de Paris en fauteuil handisport

© Famille d'Ogny
Foucauld avec François pendant l'entraînement.
Partager

Dimanche 10 mars, ce sont 40.000 coureurs qui traverseront la capitale de la gare d'Austerlitz à la bibliothèque François Mitterand pour le semi-marathon de Paris. Parmi eux, Foucauld, 7 ans, en fauteuil roulant.

Ses 7 ans ne l’empêcheront pas de courir le semi-marathon de Paris ce dimanche. Pas effrayé pour un sou, Foucauld sera présent dimanche sur la ligne de départ de cette 27e édition au milieu des 40.000 autres participants. Cette course, il la fera à sa façon, c’est-à-dire dans un fauteuil roulant de course et tiré par François, un ami de son père. L’objectif ? Passer un moment inoubliable. En effet, le petit garçon, né hydrocéphale, est handicapé moteur. Et s’il marche de mieux en mieux, il a néanmoins besoin d’un fauteuil pour la plupart de ses déplacements. Tout comme son frère aîné Grégoire, qui fêtera ses 18 ans dans trois semaines et qui le soutiendra pendant la course. Né lui aussi hydrocéphale, il avait participé au marathon de Nantes en 2016, tiré par des élèves de l’école de Saint-Cyr.

NE PAS REUTILISER
© Famille d'Ogny
Foucauld avec François, pendant l'entraînement.

Un message de vie

« C’est un beau message », confie à Aleteia Louis d’Ogny, le père des deux garçons. « Il court pour lui et pour la vie », poursuit-il. « Mes fils sont heureux, ils rigolent, ils sont les premiers à aimer la vie ». Grégoire, assez espiègle, est un adolescent qui vibre devant les uniformes militaires, le football et les championnats de Formule 1 tandis que Foucauld, le benjamin de la fratrie, profite allègrement de son statut de petit dernier et rassemble toute la famille autour de lui. Leurs parents ont créé une page Facebook à leur nom dans laquelle ils partagent leurs victoires, leurs difficultés, les événements importants. Aleteia leur souhaite bonne chance pour ces 21,097 km… et rendez-vous ce dimanche Quai d’Austerlitz.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]