Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi le mariage d’Ana et Victor avait un supplément d’âme

Partager

Au Brésil, Ana Paula et Victor se sont mariés à l’église. Ensuite ils ont reçu les félicitations de leurs invités lors d'une courte réception. Mais c’est après que la fête a commencé... et elle n’avait rien de traditionnel !

Ana Paula Meriguete et Victor Ribeiro se sont mariés le 16 février. Ce jour là, tout était beau… comme prévu. La robe de la mariée, la messe, les alliances, la décoration de l’église. Exactement comme des mariés imaginent ce jour décisif. À ceci près que les jeunes mariés ont également eu une initiative singulière. Ils ont souhaité partager ce bonheur non pas seulement avec leurs proches, mais aussi avec des enfants pauvres de Guarapari, dans l’État brésilien d’Espírito Santo.

Quelques jours après leur mariage, ils ont conviés 160 personnes à dîner : « Nous avons souhaité nourrir ceux qui en ont vraiment besoin », a déclaré le marié au quotidien local Estadao. Pour lui, l’idée d’une fête de mariage traditionnelle n’avait aucun sens, quand il y a tant de personnes dans le besoin. « On peut tout à fait organiser une fête de mariage, cela vaut certainement la peine d’être célébré, mais on pourrait en faire plus », a ajouté ce jeune professeur d’éducation physique.

Pour Ana Paula et Victor qui font partie de la chorale de leur paroisse, l’idée d’offrir un dîner aux plus démunis avait été inspirée par une chanson O meu reino tem muito a dizer. Celle qui a été jouée au moment de l’Eucharistie de la cérémonie religieuse :

« Si vous voulez proposer un dîner,
n’invitez pas d’amis, de frères ou autres.
Sortez dans la rue et cherchez
quelqu’un qui ne puisse pas
rendre la pareille, parce que votre geste restera dans les mémoires de Dieu ».

Au début, les jeunes mariés voulaient financer eux-mêmes la fête. Mais leurs amis et leurs parents les ont vite rejoint pour les aider, apportant des dons en espèces ou leur temps pour participer à l’organisation de l’évènement. Le réseau de solidarité s’est élargi et le dîner a été préparé gratuitement par un traiteur professionnel.

View this post on Instagram

Essa foto resume um pouco a nossa essência, nossa parceria, nosso amor e realmente quem somos! Fracos, pecadores, necessitados de Deus, porém reconhecedores da misericórdia Divina. Sempre fomos muito amigos e nos preocupamos um com o outro, principalmente com a vida espiritual de cada um, e hoje mais do que nunca precisamos ser parceiros, amigos fiéis e trilhamos juntos um caminho de Santidade, rumo ao céu! Uma coisa é fato: Nunca desista dos seus sonhos, mas nunca se esqueça também de confia-los à Deus pelas mãos da Virgem Maria. Uma Mãe nunca deixa seus filhos desamparados! CASAMOS! Somos uma família, somos uma só carne! /Victor Ribeiro de Almeida Meriguete #casei #casados #casamento #wedding #love

A post shared by Reza Comigo? (@rezacomigo) on

Sur le profil Instagram du couple Victor a écrit : « Nous avons toujours été amoureux l’un de l’autre, tout en nous souciant l’un de l’autre, en particulier au sujet de la vie spirituelle de chacun. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons être des partenaires et des amants fidèles pour cheminer ensemble un chemin de sainteté, vers le ciel!  »

Les plus belles méditations sur l'amour conjugal

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]