Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le premier prêtre de l’ethnie Asmat ordonné en Papouasie

© aji sal - Google Street
Cathédrale de la Sainte-Croix d’Agat.
Partager

Mose Amiset, 36 ans, a été ordonné prêtre début février par l’évêque du diocèse d’Agat, en Papouasie. C’est le premier homme a être ordonné prêtre parmi le peuple Asmat, évangélisé depuis 1885.

« Allez, faites de toutes les nations des disciples » (Mt 28, 16-20). Bonne nouvelle pour l’Église catholique d’Indonésie : Mose (Moïse) Amiset a été ordonné prêtre le 2 février dernier. Signe particulier ? Il est le premier prêtre de l’ethnie Asmat. Mgr Aloysius Murwito a célébré sa messe d’ordination dans la cathédrale de la Sainte-Croix d’Agat, la province la plus à l’est de l’archipel de la Papouasie.

Les vocations religieuses sont rares dans le diocèse d’Agat. Le diocèse est réputé être le plus pauvre et le plus isolé de la Papouasie. Pour l’ethnie Asmat, qui compte quelque 65.000 personnes, la vocation religieuse est difficile d’accès à cause de leur mode de vie nomade. Les Asmat vivent dans des forêts marécageuses. Le père Moses a étudié la philosophie et la théologie à Jayapura, la capitale de Papouasie, avant de servir en paroisse à Bayaun, entre 2013 et 2014. Mgr Murwito lui a confié la paroisse de Kamur, un des douze clochers de son diocèse.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]