Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Et si on fêtait la « Saint-Valentin Autrement » ?

COUPLE; SAINT VALENTIN; LOVE, AMOUR
© Pixabay
Partager

Vous avez toujours considéré la Saint-Valentin comme une fête commerciale et dénuée d’intérêt… détrompez-vous !

Chaque année, c’est la même rengaine. Après les fantômes et les Pères Noël dans les vitrines des magasins, place au kitsch des petits cœurs et ses roses rouges. Comme l’an dernier, déjà vous le savez, le 14 février vous n’aurez rien de prévu. À la question : « Tu fais quoi pour la Saint-Valentin ? », vous répondrez probablement très fièrement : « Je ne fête pas la Saint Valentin, je trouve que c’est une fête commerciale ». Et vous aurez tort. Car, loin des cadeaux à gogo et des menus gastros, vous pouvez fêter la « Saint-Valentin Autrement ».

Le pari chrétien de la Saint Valentin

« Proposer un espace propice et bienveillant pour porter un éclairage sur son couple » c’est le pari de l’initiative « Saint-Valentin Autrement ». Lancée en 2016 par les Équipes Notre Dame, aussitôt suivie par neuf autres mouvements chrétiens au service des couples et des familles — Alpha, Vivre et Aimer, le CLER, Amour et Vérité, les Centres de Préparation au Mariage (CPM), Cana, Priscille et Aquila, Fondacio, Tandem —, la « Saint-Valentin Autrement » offre une alternative spirituelle et conviviale à cette fête commerciale. Le temps d’un soir, les salles paroissiales s’improvisent restaurants. Au menu : pistes de dialogue, réflexions, quizz et témoignages pour alimenter la communication dans le couple. L’ensemble, servi avec amour par un prêtre et des bénévoles. Couples libres, fiancés ou mariés, jeunes et personnes âgées, chrétiens ou athées, l’Église ouvre ses portes à l’Amour. La société fête l’amour et le couple ? « C’est l’occasion de répondre à cette invitation à fêter l’Amour au sein du couple », répond cette alternative à la futile Saint-Valentin.

Affiche de l’événement « Saint-Valentin Autrement » organisé dans toute la France.

Fêter l’amour au sein du couple

Aujourd’hui, l’offre des préparations chrétiennes au sacrement du mariage explose. Formules retraites, entretiens avec un père, couples référents, École de vie conjugale… On n’a jamais autant préparé son mariage. C’est heureux. Mais, une fois l’euphorie du mariage passée, que se passe-t-il ? Emploi du temps agité, routine du quotidien engagée, contraintes professionnelles imposées, le couple se laisse rapidement absorber. Pourtant, c’est plus que jamais à cet instant que l’amour mérite d’être cultivé et fortifié. Car, finalement, à quelle occasion le couple partage-t-il « en profondeur, avec bienveillance et vérité, des aspects importants de sa vie ensemble » ? Voilà la mission des 10 mouvements chrétiens à l’origine de la Saint-Valentin Autrement. Souvent méconnus, ils aident cependant de nombreux couples à s’offrir régulièrement un temps pour faire fructifier leur amour et renouveler leur engagement. Alors, païenne ou commerciale, la Saint-Valentin, c’est peut-être l’occasion de prendre une pause en couple. De s’accorder un temps à deux, en communion avec d’autres couples, « pour parler de toi, de moi, de nous, de notre couple ».

Des soirées cœur à cœur à portée de main

Que vous optiez pour une formule weekend à Lourdes ou une petite soirée à proximité de votre domicile, les initiatives pour fêter l’amour sont nombreuses. En 2019, le concept s’exporte même à Francfort, Bucarest et Montréal. À Paris, annoncées rue Saint Antoine, rue de Bagnolet et rue Raymond Losserand, les soirées « Saint-Valentin Autrement » contrasteront avec les dîners chics et branchés. Une occasion inédite pour l’Église d’évangéliser les couples et, pour les couples, de témoigner d’un engagement fort de leur amour en l’Église. Et si cette année, à l’éternelle question du 14 février, vous répondiez « je fête la Saint-Valentin Autrement » ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]