Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Saint-Valentin : l’occasion de renouveler sa promesse de fidélité

COUPLE SMILE
Almos Bechtold I Unsplash
Partager

Dans certaines paroisses, on profite de la Saint-Valentin ou d’une autre fête durant l’année pour souligner l’anniversaire de mariage des couples.

Que ce soit 5, 10, 25, 30, 45, 50 ans de vie commune, que de saisons pour apprendre à aimer ! Il est touchant de voir la fierté de ces époux, leur tendre complicité depuis tant d’années. On constate en les regardant que L’amour existe encore, pour reprendre le titre d’une chanson de Céline Dion, même s’ils ne voient pas toujours la vie en rose.

Promesse de fidélité

La promesse de fidélité dite hier est de nouveau prononcée et accueillie aujourd’hui. Quel beau cadeau nous faisons au compagnon ou compagne d’éternité lorsque nous lui disons : « Je t’aime et je veux t’être toujours fidèle. Je demande au Seigneur de m’y aider chaque jour, lui dont la fidélité est éternelle ». Ce témoignage d’espérance n’a pas de prix, car il est gratuit, comme le pardon, même si certains jours la route semble difficile.

La fidélité est l’offrande de ma présence à l’autre, quoi qu’il arrive. C’est un avenir à inventer, un chemin à faire chaque jour, un projet qui demande de la patience pour le réaliser pleinement, car on ne naît pas fidèle, on le devient. Cette fidélité se décrit comme un amour réciproque qui s’inscrit dans la durée. Le couple passe du « je » de la romance et de la lutte pour le pouvoir à l’acceptation de l’autre et au « nous » créateur de l’engagement.

L’alliance des cœurs

Les corps changent avec le temps, mais le cœur demeure le même. Il a toujours soif d’aimer et d’être aimé. Pourtant, nous savons que l’autre ne peut pas combler pleinement son partenaire, puisqu’il est lui aussi imparfait et mortel. Comme deux bougies se consument, sans fusionner, les corps fragiles des époux sont liés pour la vie, « légère comme plume d’outarde » (Félix Leclerc).

L’amour durable n’a besoin ni de médaille, ni de décoration, ni de chiffre. Les deux alliances suffisent, nouées au cœur, partagé comme un gâteau de noce, avant-goût du banquet céleste. « Soyons dans la joie, exultons, et rendons gloire à Dieu ! Car elles sont venues les Noces de l’Agneau, et pour lui son épouse a revêtu sa parure » (Ap 19, 7).

Lire la suite sur le blogue de Jacques Gauthier. 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.