Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’ingénieuse réalisation d’un album de mariage pour une mariée aveugle

ROD AND STEPH WEDDING
Partager

Un photographe australien a déployé des efforts extraordinaires pour qu'une mariée aveugle puisse "voir" son album de mariage.

Difficile, pour un photographe, de prendre des photos qu’une mariée malvoyante puisse apprécier. Et pourtant, lorsqu’un photographe australien, James Day, a été mis au défi de couvrir le mariage d’une jeune femme totalement aveugle, il a finalement trouvé une solution ingénieuse. Comme il l’explique sur Facebook, il a ressassé le problème dans son esprit pendant un an pour trouver la meilleure solution possible. « Je me suis souvenu qu’au final, mon travail consiste à rappeler aux gens tout l’amour qui existe autour d’eux. »

Steph Agnew, âgée de 31 ans, est devenue aveugle il y a quatre ans à cause de la dystrophie de Cone-Rod, une maladie dégénérative provoquant une détérioration progressive de la vue. Elle craignait de ne pas pouvoir apprécier pleinement son mariage avec Rob Campbell. Mais Day a imaginé un moyen ingénieux pour capturer la journée, ce qui a permis à Agnew de s’imprégner de l’atmosphère, des images et des odeurs du jour.

ROD AND STEPH WEDDING
James Day Photography | Lemon Tree Film House | Vision Art

Day, avec l’aide de Lemon Tree Film House, a créé un album entièrement tactile et immersif, comprenant des tissus, des parfums et des images en relief. En passant ses doigts dans son album, Agnew peut percevoir les contours des personnes sur ses photos grâce aux points en relief. Elle est capable de sentir comment elle et son mari se tenaient pendant qu’ils échangeaient leurs vœux. Et grâce à l’utilisation de supports en tissu, elle est également en mesure de sentir les différents matériaux associés à la journée, tels que le motif de la robe que portait sa mère.

ROD AND STEPH WEDDING
James Day Photography | Lemon Tree Film House | Vision Art

Afin de déclencher encore d’autres souvenirs, Day et le frère d’Agnew, Callum, ont décidé de faire appel au sens de l’odorat de la mariée par le biais d’huiles essentielles pouvant être associées à différents moments de la journée. Entre les échantillons de tissu et les odeurs, Agnew possède désormais une « empreinte sensorielle » en guise d’album de mariage.

ROD AND STEPH WEDDING
James Day Photography | Lemon Tree Film House | Vision Art
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]