Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’info qui réjouit : un plan pour mieux loger des salariés à faibles revenus

© Stephane Debove - Shutterstock
Paris.
Partager

Des médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd’hui le groupe Action Logement qui lance un plan de 9 milliards d'euros en faveur des salariés à faibles revenus.

À l’initiative du gouvernement, le groupe Action Logement, rassemblant des représentants des syndicats du patronat, des syndicats de salariés et des pouvoirs publics a annoncé le 10 janvier un plan d’investissement nouveau pour les salariés à faibles revenus. Ce plan représente une enveloppe totale de 9 milliards d’euros, ventilés en sept points et financé grâce aux contributions des entreprises auprès d’Action logement (le « 1% logement » créé en 1943 par les industriels du Nord).

Pour améliorer le pouvoir d’achat des locataires et propriétaires, des prêts et des aides, pour une enveloppe totale de 1 milliard d’euros, seront fournis afin d’entamer des travaux de rénovation permettant de diminuer la facture énergétique des habitats. Pour réduire le temps de déplacement entre leur domicile et leur lieu de travail, des aides et prêts, d’un total de 350 millions d’euros, seront versés aux salariés modestes sous la forme d’aides au déménagement, ou pour créer des espaces de coworking. Pour permettre aux populations vieillissantes de se maintenir dans leur logement, des subventions seront octroyées pour mener des travaux adéquats par exemple dans les salles de bain ou les escaliers. Le budget total de ce volet sera de 2 milliards.

Une enveloppe particulière de 1,4 milliard d’euros sera consacrée à la transformation en logements de locaux d’entreprises laissés vacants, notamment dans les centre-villes. Un montant à peu près équivalent est tourné vers la rénovation de l’habitat social dans les collectivités territoriales d’Outre-Mer, et pour y soutenir l’accession à la propriété privée. Le sixième volet prévoit un montant de 2 milliards d’euros pour la construction de logements neufs, soit dans le parc HLM, soit pour l’accession à la propriété, avec une priorité accordée aux centre-villes dont la population diminue et les ceux où la mixité sociale est désormais déclinante voire absente.

Enfin, le dernier axe prévoit d’accorder 1 milliard d’euros à la rénovation de l’habitat ancien dégradé en propriété ou copropriété, ou bien à la transformation, après rénovation, de cet habitat en locatif destiné aux salariés à faibles revenus.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]