Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 27 janvier |
Sainte Angèle Merici
home iconActualités
line break icon

L'info qui réjouit : les ports français avantagés par le Brexit ?

© Click Images - Shutterstock

Grand Port Maritime de Dunkerque.

Gabriel Privat - Publié le 15/01/19

Des médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd’hui une conséquence directe de l’éventuel Brexit sur les ports Français.

Les routes maritimes reliant l’Irlande au continent européen sont, comme toutes les autres, soigneusement balisées. On parle de corridors maritimes. Le prochain retrait du Royaume-Uni hors de l’Union européenne a nécessité de redéfinir ces corridors. Jusqu’à présent, nombre de liaisons entre l’Irlande et le continent passaient par le Royaume-Uni. Les liaisons maritimes directes sont donc appelées à augmenter en volume de trafic avec la sortie de l’UE de ce tronçon terrestre.


SAINT NAZAIRE

Lire aussi :
L’info qui réjouit : la rénovation écolo d’un navire à Saint-Nazaire

Mais plusieurs ports français n’étaient pas inclus dans ces futures lignes directes. Après un intense travail du Parlement, du gouvernement et notamment du ministère des affaires étrangères et européennes, la France a obtenu gain de cause. La commission européenne et le parlement de Strasbourg ont validé l’intégration aux corridors maritimes des ports de Calais, Dunkerque, Boulogne, Le Havre, Rouen, Paris, Caen, Cherbourg, Saint-Malo, Roscoff, Brest et Saint-Nazaire. Outre un apport en trafic maritime, ces ports devraient ainsi également bénéficier de subventions européennes post-Brexit pour accompagner la transition économique vers une structure dont le Royaume-Uni sera désormais absent.


RENAULT

Lire aussi :
L’info qui réjouit : le succès des voitures propres en France

Tags:
BrexitFrance
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
jeunesse et covid
Jeanne Larghero
Face au coronavirus, jouer la sécurité ou tenter le risque ?
2
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
3
Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority
John Burger
Une pierre portant l'inscription "Christ, né de de Marie" retrouv...
4
PRIEST,ROMAN,COLLAR
Agnès Pinard Legry
Comment savoir si un prêtre… est vraiment prêtre ?
5
Domitille Farret d'Astiès
Faustine et Bérénice partent à pied vers Jérusalem sans un sou en...
6
WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg
Agnès Pinard Legry
Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles da...
7
étudiante
Marzena Devoud
Le kit de survie spirituelle des étudiants confinés
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement