Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le message délivré par la Vierge lors de son apparition à Pontmain

PONTMAIN; VIERGE; MARY
© Wikimedia commons
Vitrail de la basilique Notre-Dame d'Espérance de Pontmain.
Partager

L’apparition de la Sainte Vierge Marie dont les enfants de Pontmain ont été gratifiés le 17 janvier 1871 montre comment la pureté de cœur est indispensable à l’union intime avec Dieu. Cette proximité des enfants avec le Ciel révèle l’incroyable puissance de leur prière.

Janvier 1871 : la France est écrasée par l’Allemagne. Depuis six mois, l’armée française se révèle incapable de repousser l’envahisseur prussien. Paris est assiégée depuis le 19 septembre ; l’armée ennemie a envahi tout le nord du pays, du Jura jusqu’à la Normandie. La situation militaire de la France est catastrophique. Sa situation politique n’est guère meilleure puisque le Second Empire a été renversé le 4 septembre et qu’il a fallu improviser en urgence un nouveau régime politique. Le gouvernement provisoire français se réfugie à Bordeaux pendant que le roi de Prusse s’installe à Versailles.

Au mois de janvier, l’armée prussienne est aux portes de Laval, à 50 km de Pontmain (Mayenne). L’angoisse règne dans le bourg : les habitants craignent une invasion mais ils s’inquiètent aussi pour les jeunes villageois engagés dans l’armée depuis septembre et dont ils sont sans nouvelles.

S’ils ne voient pas, les adultes croient immédiatement

Le 17 janvier, en fin d’après-midi, deux enfants, Eugène et Joseph Barbedette, sont dans la grange familiale avec leur père qu’ils aident à piler les ajoncs pour la nourriture de leur jument. Il est environ 17h30 lorsque Eugène profite d’une pause dans le travail pour sortir sur le pas de la porte. C’est à ce moment qu’il voit, dans le ciel, au-dessus de la maison d’en face, une « Belle Dame », qui tend les bras dans un geste d’accueil et qui lui sourit. Elle est vêtue d’une robe bleue nuit semée d’étoiles. Sur sa tête, un voile noir est surmonté d’une couronne d’or. L’apparition s’inscrit au milieu d’un triangle formé par trois grosses étoiles particulièrement brillantes. Son frère Joseph la voit également, mais le père ne voit rien. Plusieurs personnes se rassemblent alors dans la rue : Mme Barbedette, les sœurs de l’école qui viennent avec plusieurs petites pensionnaires et M. le Curé, entre autres.

Comme souvent, seuls les enfants voient l’apparition. Remarquons cependant que les adultes, même s’ils ne voient pas, ont immédiatement cru. En cela, leur simplicité d’âme a dû réjouir la Vierge Marie. Quoi de plus émouvant que d’imaginer ce petit groupe d’une quinzaine de personnes, curé et religieuses en tête, entonner des cantiques dans une rue de village, par une nuit enneigée et glaciale ? Pendant le chapelet, la joie éclate sur le visage de la Vierge ; le nombre d’étoiles sur sa robe ne cesse de croître, comme si ces étoiles représentaient les mérites accumulés par la récitation de chaque Ave Maria. Chapelet, litanies et chants se succèdent. Sous les pieds de la Vierge, apparaît progressivement une banderole avec l’inscription suivante : Mais Priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher. Le curé fait alors entonner un cantique de circonstance en ces jours si troublés : Mère de l’espérance dont le nom est si doux, Protégez notre France, priez, priez pour nous

Vers 20h30, le curé fait dire la prière du soir. Un voile blanc apparaît alors aux pieds de la Vierge et monte lentement, la cachant progressivement jusqu’à la fin de la prière où tout disparaît. L’apparition a duré environ trois heures et demi.

Le lendemain, 18 janvier, les troupes françaises mènent l’assaut dans les faubourgs de Laval et réussissent à stopper l’avance des Allemands qui battent en retraite, abandonnant plus de cent morts sur le terrain contre une trentaine côté Français. Ces combats marquent la fin des opérations militaires dans l’ouest de la France. Après l’armistice signé le 26 janvier, les trente-huit jeunes gens du village de Pontmain engagés dans l’armée rentrent tous sains et saufs.

L’intérêt que la Vierge porte à la vie terrestre

Le 2 février 1872, après enquête et procès canonique, Mgr Wicart, évêque de Laval reconnaît officiellement l’apparition de Pontmain. Quelques mois plus tard débute la construction de la basilique. L’affluence des pèlerins à Pontmain a été rapide. Aujourd’hui environ 250.000 pèlerins se rendent chaque année dans le petit bourg de Pontmain où l’on peut, comme autrefois, supplier la Vierge Marie de toujours protéger la France. Le procès en béatification du curé Michel Guérin e procès en béatification du curé Michel Guérin a été ouvert en 2013.

L’apparition de la Sainte Vierge Marie dont les enfants de Pontmain ont été gratifiés nous montre une fois de plus que la pureté de cœur est indispensable à l’union intime avec Dieu. Cette proximité des enfants avec le Ciel révèle l’incroyable puissance de leur prière. À nous de leur transmettre ce merveilleux message pour qu’ils comprennent la force de la piété. D’autre part, cette apparition manifeste également le puissant intérêt que porte la Vierge à nos tribulations terrestres. Cette apparition est la réponse à une inquiétude très humaine et matérielle : la peur de l’ennemi qui risque d’envahir et de détruire le village, et plus globalement, l’angoisse de voir le pays vaincu. En toute circonstance, souvenons-nous que la Vierge Marie est prête à nous aider pour la préservation de nos biens de première nécessité, de nos familles et de notre pays, si nous savons le lui demander avec une foi ardente.

En images : ces célébrités attachées à la Vierge Marie
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]