Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Aux États-Unis, cette gymnaste a laissé le jury bouche bée

© Capture d'écran Twitter | UCLA Gymnastics
Partager

Ce dimanche 13 janvier 2019, Katelyn Ohashi a livré une prestation remarquée lors des championnats universitaires américains.

Sa prestation a provoqué l’émoi général et les sourires des spectateurs. Ce week-end, lors des championnats universitaires américains, Katelyn Ohashi, gymnaste de l’Université de Californie (UCLA), a triomphé à l’épreuve de gymnastique au sol. Vêtue de son justaucorps bleu pailleté, elle a pris un plaisir évident à enchaîner les figures, mêlant roues, saltos, flips, grands écarts et pas de danse avec un petit air de Michael Jackson, le tout avec un sourire à faire fondre un glacier. La prestation impeccable de la jeune femme de 21 ans a été tellement appréciée qu’elle lui a valu d’obtenir un 10/10 de la part des juges. La vidéo postée par son université a récolté plus de 33 millions de vues sur Twitter et plus de 650.000 likes.

« J’étais au sommet du monde »

Pourtant, la jeune fille native de Seattle revient de loin. En 2013, âgée de 16 ans, elle triomphe face à sa rivale Simone Biles (à présent quadruple championne olympique) lors de l’American Cup. Mais elle se blesse sérieusement à l’épaule et au dos, perd pied et s’éloigne peu à peu d’un circuit tout tracé. Jugée « trop grosse », elle perd confiance en elle. « J’étais au sommet du monde, un espoir olympique. J’étais imbattable. Jusqu’à ce que je ne le sois plus », déclare-t-elle dans une vidéo publiée par The Player’s Tribune. Elle déserte les compétitions de haut niveau et s’investit plutôt dans les compétitions scolaires puis universitaires. C’est là qu’elle se réconcilie avec la discipline et avec elle-même. Dimanche, elle a fait un joli pied de nez à son « destin brisé ».

Lire aussi : Aux États-Unis, une religieuse de 98 ans fait le buzz sur les terrains de basket

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]