Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’info qui réjouit : la relance d’une filière emblématique

LACE FACTORY
Philippe TURPIN I Photononstop
France, Calais, Pas-de-Calais (62), Lace factory.
Partager

Les médias, sous couvert de ré-information, sont devenus champions dans la diffusion de nouvelles négatives. Et pourtant les informations qui réjouissent existent. Loin de cacher les maux qui nous entourent, rapporter une bonne nouvelle permet de méditer sur la France qui tient, qui œuvre et qui monte. Aujourd’hui la signature d’un contrat entre l’État et le Comité stratégique de la filière mode et luxe.

Le 8 janvier, un contrat de filière a été signé entre Bruno Le Maire, ministre des finances, Franck Riester, ministre de la culture, et Guillaume de Seynes, président du comité stratégique de filière des industries de la mode et du luxe, regroupant les entreprises du secteur et des représentants des pouvoirs publics. Il fixe de nouveaux objectifs à ce secteur d’activité et compte lui donner les moyens de les atteindre.

Il est notamment prévu de promouvoir les métiers ouvriers et d’artisanat de la filière, de favoriser la croissance de l’apprentissage, avec un objectif d’augmentation du nombre d’apprentis de 20% d’ici deux ans. Le contrat souhaite aussi mieux intégrer les entreprises à la recherche et aux établissements d’enseignement supérieur dans le domaine de la mode. Les signataires souhaitent également améliorer l’accompagnement des entreprises sous-traitantes dans ce secteur pour les moderniser et favoriser davantage les jeunes entreprises émergentes. À ce titre, la Banque publique d’investissement sera sollicitée. Enfin, le contrat souhaite améliorer la traçabilité des produits tout au long de la chaîne de production et promouvoir le recyclage dans le domaine des textiles du luxe.

Rappelons qu’après des décennies de déclin, le textile français connaît justement un regain d’activité, depuis quelques décennies, notamment sur des marques emblématiques comme Linvosges.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]