Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Gilets jaunes : un « Appel pour la justice et la paix »

PRIEST YELLOW JACKETS
Eric FEFERBERG I AFP
Cyrgue Dessauce, en formation pour devenir prêtre au sein de la communauté Aïn Karem, ce samedi 8 décembre lors de la manifestation des Gilets jaunes à Paris.
Partager

Au lendemain de l'"acte VIII" des gilets jaunes, une dizaine de personnalités catholiques a choisi l'Epiphanie pour lancer un "appel pour la justice et la paix". Dans un court texte, ils assurent avoir « perçu une profonde détresse humaine et spirituelle » dans le mouvement des gilets jaunes et appellent le gouvernement à l’écoute. Ils interpellent aussi « plus particulièrement le peuple chrétien à concourir à ces efforts par le jeûne, la prière et l’action ».

Quelles suites à « l’acte VIII » des gilets jaunes ? Près de 50.000 personnes selon les autorités ont manifesté samedi à travers la France. Un succès comptable pour le mouvement après une série de mobilisations en demi-teinte. Mais un succès émaillé, de nouveau, par des heurts à Paris et dans de nombreuses villes. Dans le prolongement de l’invitation de l’épiscopat français à faire de l’Église un espace pour « faire grandir la fraternité » une dizaine de personnalités catholiques signent en ce jour de l’Epiphanie un « appel pour la justice et la paix ».

« Le message de la non-violence radicale doit être proclamé avant qu’elle soit prise » souligne l’un des signataires, convaincu du rôle des catholiques auprès des gilets jaunes. Dans cet appel, les signataires disent comprendre les injustices pointées par le mouvement. Mais surtout ils affirment avoir « perçu une profonde détresse humaine et spirituelle […] en écoutant les paroles de souffrance de tant de Gilets jaunes ». Aussi, ils appellent le gouvernement à « écouter profondément ce cri du peuple […] et plus particulièrement le peuple chrétien à concourir à ces efforts par le jeûne, la prière et l’action ».

En ce jour de l’Epiphanie, nous, des membres de l’Eglise Catholique, tournons nos cœurs vers les millions de Français qui s’apprêtent à vivre l’année qui s’ouvre dans la souffrance et le bafouement de leurs droits. Depuis plusieurs mois maintenant, nombre d’entre eux, ayant décidé que l’injustice appelle un combat, se sont revêtus de gilets jaunes et mènent des actions de lutte pour leurs droits, qui sont dans l’immense majorité pacifiques. Les Français soutiennent largement les aspirations profondes et justes de ce mouvement, quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses.

Cet élan prophétique nous rappelle à tous que tant d’incohérences présentes dans notre pays ne sont pas acceptables et ne peuvent plus durer. Les multinationales paient des taux d’impôts plus faibles que les petits commerçants. Dans les administrations publiques, les abus graves de privilèges fleurissent alors que l’Etat est trop endetté pour pouvoir assurer pleinement les retraites de la prochaine génération. Nombre des grandes fortunes de notre pays, rejetant la responsabilité de soutien à la patrie qui est la leur, s’exilent à l’étranger tout en bénéficiant des bienfaits que confère le passeport français. Devant de tels abus et tant d’autres, il est plus qu’inadmissible de vouloir aggraver le poids de la fiscalité sur les pauvres et les classes moyennes par des taxes nouvelles.

En plus de cela, en écoutant les paroles de souffrance de tant de Gilets jaunes, nous avons perçu une profonde détresse humaine et spirituelle. Le consumérisme qui asphyxie notre pays dissout peu à peu les bases qui fondent notre humanité : nos traditions et notre culture, les liens sociaux, nos valeurs, nos familles, et même notre foi. Les Français se sentent attaqués dans ce qui porte leur existence quotidienne, mais aussi au plus profond de leurs âmes. Le « non ! » magistral des Gilets jaunes est un appel à la justice, en profonde résonance avec la Parole de Dieu.

Nous appelons le gouvernement à écouter profondément ce cri du peuple. Le sens profond de l’autorité est le service du prochain, et en particulier celui des plus faibles. C’est de cela qu’il tient sa légitimité. Nous appelons tous les Français et en particulier les élites intellectuelles, économiques et administratives à se joindre à ce combat pour la justice et à unir leurs forces et leurs talents en soutien. Les désirs et inquiétudes profondes des Gilets jaunes sont aussi les leurs.

Nous appelons plus particulièrement le peuple chrétien à concourir à ces efforts par le jeûne, la prière et l’action. Seule la lumière de l’Evangile du Christ éclairera ce vaste mouvement sur le chemin d’une action radicale et pacifique. L’histoire nous enseigne tant par le syndicat Solidarność en Pologne que par la lutte de Gandhi en Inde, que c’est mené ainsi que ce combat mènera à la victoire de la justice et de la paix. La France est un pays où l’homme doit s’épanouir dans toutes ses dimensions, libéré des exigences inhumaines de la logique du profit et de l’égoïsme.

Que Marie, la mère du Christ, comme elle l’a fait tant de fois par le passé, donne aux Français les armes spirituelles dont ils ont besoin pour faire advenir le royaume de Dieu. Dans la paix de Jésus-Christ,

Mgr. Marc Aillet, évêque

Grégoire Corneloup, prêtre

Michel Gitton, prêtre et fondateur de la communauté Aïn Karem

Cédric Chanot, diacre

Guillaume d’Aboville, directeur général d’Enfants du Mékong

Raphaël Cornu-Thénard, fondateur d’Anuncio

Cyrgue Dessauce, membre de la communauté Aïn Karem

Samuel Pruvot, journaliste et membre de la communauté Aïn Karem

Axel Rokvam, fondateur des Veilleurs

Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC

Patrice Valantin, président d’Œtopia

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]