Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 24 janvier |
Saint François de Sales
home iconSpiritualité
line break icon

Le vrai nom de Quimper n’est pas Quimper

QUIMPER CATHEDRAL

XFalkx I CC BY-SA 3.0

Les flèches de la cathédrale de Quimper (Finistère).

Rachel Molinatti - Publié le 11/12/18

Le 12 décembre, l'Église catholique fête saint Corentin, qui a largement participé à l'édification de l'Église de Cornouailles. Avant la Révolution française Quimper, chef-lieu du département du Finistère, portait même son nom.

La tradition veut que les Sept saints fondateurs de la Bretagne ont fondé les sept premières cités épiscopales de la région. La plupart de ces villes portent d’ailleurs encore leurs noms, à l’instar de Saint-Malo, de Saint Brieuc ou encore Saint-Pol-de-Léon. Ce sont ces saints qui ont fondé les diocèses éponymes. Et les autres ? L’histoire est passée par-là. Saviez-vous qu’avant la Révolution française, la ville de Quimper, cité épiscopale elle-aussi, était appelée Quimper-Corentin, en référence à saint Corentin, son premier évêque ? La trace de saint Corentin est d’ailleurs encore très présente dans la ville puisque la cathédrale porte son nom, de même que la place qui l’entoure. Aujourd’hui, de nombreuses églises et chapelles sont encore placées sous son patronage dans le Finistère et les Côtes d’Armor.




Lire aussi :
Saint-Philibert et sa discrète chapelle au décor enchanteur

Un évêque ermite

Fêté le 12 décembre, saint Corentin fait partie des sept saints évangélisateurs de la Bretagne, qui sont honorés au cours du célèbre pèlerinage Tro Breiz. Né en Armorique au Ve siècle, il a vécu plusieurs années en ermite dans la forêt de Nevet (Finistère). On raconte qu’il se nourrissait de racines et de baies et qu’une fontaine avait jailli après une prière, lui permettant ainsi de se désaltérer. Chaque jour, un poisson venait s’offrir à lui en guise de nourriture. Le saint homme rendait l’animal encore en vie à son élément après en avoir coupé un morceau et ledit poisson revenait chaque jour.

CORENTIN
Thesupermat CC

Les nombreux miracles qu’il a accomplis et la sainteté de sa vie ont conduit son roi, prénommé Gradlon, ainsi que les chrétiens de Cornouailles à le choisir comme évêque. Dès lors, le saint a partagé son temps entre son engagement épiscopal à Quimper et la vie érémitique à laquelle il restait fidèle.

En images : 15 beaux prénoms de saint bretons


VALLÉE DES SAINTS

Lire aussi :
La Vallée des Saints, le miracle breton

Tags:
bretagneSaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
4
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
5
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
6
clocher-peigne
Caroline Becker
Vous aussi, vous avez un clocher-peigne près de chez vous ?
7
Jérôme Lejeune
Timothée Dhellemmes
"L'intelligence de Jérôme Lejeune était orientée vers la vérité"
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement