Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le vrai nom de Quimper n’est pas Quimper

QUIMPER CATHEDRAL

XFalkx I CC BY-SA 3.0

Les flèches de la cathédrale de Quimper (Finistère).

Rachel Molinatti - publié le 11/12/18 - mis à jour le 09/12/22

Le 12 décembre, l'Église catholique fête saint Corentin, qui a largement participé à l'édification de l'Église de Cornouailles. Avant la Révolution française, Quimper, chef-lieu du département du Finistère, portait même son nom.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Selon la tradition les Sept saints fondateurs de la Bretagne ont fondé les sept premières cités épiscopales de la région. La plupart de ces villes portent d’ailleurs encore leurs noms, à l’instar de Saint-Malo, de Saint Brieuc ou encore Saint-Pol-de-Léon. Ce sont ces saints qui ont fondé les diocèses éponymes. Et les autres ? L’histoire est passée par-là. Saviez-vous qu’avant la Révolution française, la ville de Quimper, cité épiscopale elle-aussi, était appelée Quimper-Corentin, en référence à saint Corentin, son premier évêque ? La trace de saint Corentin est d’ailleurs encore très présente dans la ville. La cathédrale porte son nom, de même que la place qui l’entoure. Aujourd’hui, de nombreuses églises et chapelles sont encore placées sous son patronage dans le Finistère et les Côtes d’Armor.

Un évêque ermite

Fêté le 12 décembre, saint Corentin fait partie des sept saints évangélisateurs de la Bretagne, qui sont honorés au cours du célèbre pèlerinage Tro Breiz. Né en Armorique au Ve siècle, il a vécu plusieurs années en ermite dans la forêt de Nevet (Finistère). On raconte qu’il se nourrissait de racines et de baies et qu’une fontaine avait jailli après une prière, lui permettant ainsi de se désaltérer. Chaque jour, un poisson venait s’offrir à lui en guise de nourriture. Le saint homme rendait l’animal encore en vie à son élément après en avoir coupé un morceau et ledit poisson revenait chaque jour.

CORENTIN
Thesupermat CC

Les nombreux miracles qu’il a accomplis et la sainteté de sa vie ont conduit son roi, prénommé Gradlon, ainsi que les chrétiens de Cornouailles à le choisir comme évêque. Dès lors, le saint a partagé son temps entre son engagement épiscopal à Quimper et la vie érémitique à laquelle il restait fidèle.

Les plus beaux enclos paroissiaux de Bretagne :

Tags:
BretagneSaint
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement