Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

BelAmi, la tablette qui n’oublie personne

Partager

Les chiffres de la fracture numérique dressent un implacable constat. Les personnes âgées et celles en situation de handicap sont parmi les premières laissées pour compte. Pourtant des solutions existent, à l’instar de la tablette BelAmi.

Quelque quatre millions de seniors sont toujours exclus de la vie numérique en France. C’est une des conclusions frappantes de l’étude menée par le CSA et les Petits frères des pauvres publiée en septembre dernier. « Les grands exclus du numérique sont davantage des femmes de plus de 80 ans, vivant seules, avec de faibles revenus » souligne ce document. Le chiffre est édifiant et il corrobore la fracture numérique que le Crédoc avait déjà mis en évidence dès 2016 : 46% des personnes souffrant d’un handicap ou d’une maladie chronique ont effectué des démarches administratives ou fiscales en ligne au cours des douze derniers mois, contre… 62% des personnes valides. Un constat qui en dit long sur les inégalités qui se sont creusées au fil du temps sur l’accès au numérique entre les générations.

Pourtant, des solutions existent et le secteur ne manque pas d’offres originales pour recréer un lien social et tenter de sortir handicapés et personnes âgées de leur marginalité. A l’instar de la tablette Androïd BelAmi et de son application dédiée. Depuis 2014, son créateur, Serge Hekimyan, ancien directeur informatique, s’efforce de proposer des réponses concrètes à la fracture numérique. Il a su développer une tablette dont la prise en main se veut résolument rapide et efficace pour envoyer des mails, échanger des photos ou se tenir informé. Sa tablette propose une interface simplifiée avec six icônes de grandes tailles qui permet de disposer des fonctionnalités les plus importantes pour envisager des échanges numériques : mails, photos, contacts, actus, appareil photo, internet. Et à ceux qui seraient déjà équipés d’une tablette sans bénéficier de toutes ses possibilités, l’entrepreneur propose une application qui rassemble l’ensemble de ses services.

Des “visites virtuelles” qui n‘excluent pas des visites bien réelles

En somme, BelAmi est une solution qui vient au secours des personnes qui ont des difficultés avec l’informatique à entrer dans le monde du numérique et à y prendre plaisir. « J’ai toujours eu une sensibilité particulière envers nos aînés, justifie Serge Hekimyan pour expliquer sa démarche. Elle remonte probablement à mon enfance où, pendant les vacances d’été, nous allions avec notre mère visiter les amis de la famille souvent âgés et seuls. Cela m’a marqué. Et aujourd’hui, avec l’éclatement des familles et l’éloignement géographique, il fallait imaginer un outil capable de recréer ce lien. On ne visite plus les personnes âgées de la même manière. Mais les échanges peuvent toujours se faire. La plupart des visites sont maintenant virtuelles du fait de la technologie. Et une “visite virtuelle” n’exclut pas une visite bien réelle », souligne-t-il.

Si la tablette BelAmi séduit de plus en plus, c’est aussi grâce au confort visuel, moteur et cognitif qu’elle offre à l’utilisateur. « C’est certainement dû à la grande clarté de l’interface, à une grande facilité de navigation et aux gros boutons sur l’écran d’accueil dont les fonctions sont toujours très claires », synthétise Serge Hekimyan. Les premiers retours des utilisateurs ont été très positifs. « Nous avons d’excellentes surprises sur les ateliers d’initiation que nous mettons en place : certaines personnes viennent en étant persuadées qu’elles ne s’adapteront pas au numérique. Elles repartent finalement plus confiantes et surtout déterminées à s’approprier la tablette pour garder ce lien avec leurs proches. Déclencher l’envie chez ces personnes est pour nous la plus belle des récompenses », note Serge Hekimyan.

BelAmi semble avoir de beaux jours devant elle. La version Premium de son appli vient d’être intégrée à sa version de base, permettant ainsi de changer de version très simplement. Et elle est également disponible en anglais.

En partenariat avec BelAmi, la tablette pédagogique

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]