Aleteia

Et si vous appreniez à vos grands-parents à utiliser une tablette ?

©unsplash
Et si vous appreniez à vos grands-parents à utiliser une tablette ? ©unsplash
Partager
Commenter

Recréer du lien entre les générations, c’est le défi lancé par les trois jeunes start-ups françaises !

À l’heure où la durée de vie ne cesse de s’allonger, il est parfois difficile pour des personnes âgées de rester en contact avec leurs proches. Et pour cause, les jeunes générations ultra-connectées n’ont plus les mêmes moyens de communications que leurs ainés. Alors, comment colmater cette fracture numérique qui ne cesse de croître ? Ou, plus simplement, comment empêcher l’isolement des personnes âgées ? C’est la question que se sont posées trois start-up française, Geekzie, Famileo et CetteFamille. Voici leurs solutions.

Geekzie

Paul Gaudry a monté Geekzie en sortant d’école de commerce. « L’idée m’est venue le jour où nous avons offert une tablette à mon grand-père. Un cadeau empoisonné pour de nombreuses personnes âgées qui ne savent pas s’en servir. » Quelques mois plus tard Paul crée Geekzie, un service à la personne, spécialisé dans la formation numérique à domicile. « Notre but était double, explique son fondateur, réduire la fracture numérique entre juniors et séniors et créer du lien intergénérationnel ».

« Établir une relation de confiance »

Pour former les personnes âgées, Paul a donc choisi d’engager des étudiants de tous horizons. « L’intérêt c’est de pouvoir associer des profils complémentaires. J’ai par exemple envoyé une étudiante littéraire de Sciences Po pour former une dame à la lecture de romans sur tablette ». Une seule exigence pour le fondateur, que les étudiants soient pédagogues et disponibles dans les six mois à venir : « C’est très important, lorsqu’on est âgé, de pouvoir s’attacher à un visage, à un tempérament, pour établir une relation de confiance dans la durée ».

« Apprendre Skype pour communiquer avec ses proches »

Aujourd’hui les clients de Geekzie ne sont pas seulement des particuliers, mais aussi des résidences de séniors, telle que Domitys, des maisons de retraite comme Orpéa et Korian, ou encore des foyers de logements publics. Les offres sont très variées : du simple atelier de sensibilisation groupé (envoi de SMS, gestion des contacts et des appels), aux enseignements plus spécifiques (apprendre Skype pour communiquer avec ses proches), jusqu’aux cours d’approfondissement particuliers. « Nous avons également développé une offre pour les plus frileux, confie le fondateur. La rédaction d’un journal de bord de résidence. Le but est de stimuler la mémoire des seniors par la reconstitution des évènements du mois. Une fois informatisée, cette gazette permet d’informer les proches ».

Pour ce jeune entrepreneur, difficile de cloisonner vie professionnelle et personnelle. Le lien social prend parfois le dessus. « Je reçois souvent des mails ou des appels de clients le week-end pour me dire que tout va bien et qu’ils sont contents. Ils sont très fiers de montrer qu’ils savent faire et peuvent être autonomes ».

Familéo

Famileo a opté pour un autre système : fournir une gazette papier aux personnes âgées, alimentée par leurs proches via une application. Le but ? Maintenir les personnes âgées informées de la vie de la famille.

« Prendre le meilleur des différents moyens de communication »

Tout a commencé le jour où la grand-mère de Tanguy de Gélis, l’un des trois fondateurs, s’installe en maison de retraite. Celui-ci réalise qu’il n’est pas facile de maintenir le contact : les visites peu fréquentes, le téléphone compliqué et les cartes postales désuètes. De fait, à l’heure où les familles sont souvent éparpillées, avec des rythmes de vie différents, le lien s’use et se rompt. « C’est pourquoi nous avons voulu prendre le meilleur des différents moyens de communication, explique Thomas Guillaume, l’un des fondateurs. Nous avons d’un côté, pour la famille, la facilité du numérique, et de l’autre, pour le sénior, la saveur du papier ».

Un concept savamment préparé : « Nous avons choisi de travailler avec des professionnels du grand-âge pour développer la bonne solution, sans imposer la nôtre, poursuit Thomas ». D’abord destiné aux maisons de retraite, le concept c’est depuis élargi aux particuliers. N’importe quelle famille peut désormais maintenir un lien fort avec ses membres plus âgés. « Beaucoup de seniors, parfois connectés, aiment retrouver ce plaisir du papier. Un peu comme pour les photos. On les regarde davantage lorsqu’elles sont développées ».

Retrouver un lien direct avec ses proches

À l’instar de Paul, les trois fondateurs ont conscience du lien social qu’ils créent. « Certaines personnes isolées retrouvent un lien direct avec leurs proches, qui se traduit souvent par davantage de visites. Les grands-parents ou arrière-grands-parents retrouvent ainsi une place centrale dans la famille, explique Thomas ». Un phénomène très apprécié des utilisateurs, comme ce touchant message en témoigne : « Merci à ceux qui se sont occupés d’éditer les gazettes pour mon père. Nos petits messages d’amours, tout comme nos photos, ont permis d’adoucir sa dernière année.

CetteFamille.com

Agathe Pommery et Paul-Alexis Racine Jourdren, ont co-fondé CetteFamille.com, une plate-forme de mise en relation entre familles d’accueil et personnes âgées. Partant du constat qu’il était difficile et couteux de trouver une maison de retraite, et ayant été confrontés à cette situation, ils se sont intéressés aux moyens alternatifs de prise en charge des séniors. En France, on compte 10 000 familles agréées par l’État pour accueillir des personnes âgées. « Mais le plus souvent les seniors ne savent pas qu’une telle solution existe et rencontrent des difficultés pour trouver des familles près de chez eux », précise Agathe. « Nous avons donc lancé un service d’aide aux personnes âgées pour trouver la famille qu’il leur fallait ». Pour cela CetteFamille prend en compte plusieurs paramètres, géographiques d’abord, mais aussi sociaux : « Nous nous efforçons de mettre en relation des séniors et des familles qui ont le même projet de vie. Ça peut-être tout simplement un goût commun pour les cartes, la campagne ou les enfants ». Un travail minutieux et humain, au cas par cas.

Une solution clé-en-main

La start-up normande s’engage également à offrir une solution clé-en-main à ses clients. « Il s’agit d’un accompagnement au quotidien. Cela passe par une assistance téléphonique, la gestion des formalités administratives et même, s’ils le souhaitent, un abonnement à Famileo » explique Agathe, qui connait bien le fonctionnement de la gazette familiale. Une offre que les deux entrepreneurs proposent également pour l’accompagnement temporaire.

Écrire un nouveau chapitre

Et là aussi, les résultats sont parlants. « On observe un regain d’autonomie chez les personnes âgées en arrivant dans les familles. Leur niveau de dépendance commence par baisser avant de reprendre leur cours naturel ». Un phénomène qui, selon les fondateurs, est d’autant plus fort dans les familles composées d’enfants. « La relation entre séniors et enfants se nouent très facilement. Notamment du fait de leur complémentarité. Les séniors peuvent par exemple aider les enfants à faire leurs devoirs, les accompagner pour leurs sorties, et retrouvent ainsi un rôle et une proximité avec la jeunesse ». Pour les personnes âgées c’est donc la possibilité d’écrire un nouveau chapitre de leur vie, là où, parfois, l’histoire semblait presque achevée.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]