Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cette sainte veille sur une quantité impressionnante de professions

SAINT BARBE
Partager

Connue du grand public pour la dévotion que lui portent les pompiers, sainte Barbe est également la sainte patronne de nombreuses autres professions.

Le 4 décembre, l’Église catholique fête sainte Barbe, dont l’histoire oscille entre traditions et légendes. Vierge martyre du IIIe siècle, on dit qu’elle était d’une grande beauté. Apprenant qu’elle s’était convertie au christianisme, son père lui trancha la tête dans le feu de l’action mais mourut aussitôt foudroyé par retour express du Très-Haut. Encore un qui n’a pas fait long feu.

… et même sur l’école Polytechnique

On la connaît comme la patronne des pompiers, mais saviez-vous qu’elle est également celle des artificiers, des artilleurs, des mineurs, des constructeurs de galeries et de puits, des mathématiciens, des géomètres belges, des égoutiers, des métallurgistes ? En effet, on l’associe à tous ceux qui pratiquent les métiers souterrains et qui manient feu et étincelles, et par extension, à ceux dont les métiers s’appliquent à l’art militaire (comme les mathématiciens et les ingénieurs). Il semblerait même qu’elle veille sur l’élite intellectuelle qui peuple l’école Polytechnique.

Dans un tout autre registre, elle est également invoquée par les carillonneurs, brossiers (fabricants de brosses en tous genres), chapeliers et tapissiers, ainsi que par les Johnnies, ces marchands de Roscoff qui, depuis près de deux siècles, traversent la Manche pour aller vendre leurs oignons rosés chez les Rosbifs (n’y voyez pas là une allusion à une vedette du rock français) car ils partaient traditionnellement après le pardon de sainte Barbe, qui était célébré au mois de juillet. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a beaucoup de cordes à son arc.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.