Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconArt & Voyages
line break icon

Quelle sainte est représentée avec une tour ?

© Wikimedia

Statue de saint Barbe

Caroline Becker - Publié le 04/12/18

Comment identifier un saint que l'on rencontre au détour d'une rue, d'un musée, d'une église, sous la forme d'une statue ou d'une peinture ? Aleteia vous donne les clés pour reconnaître les symboles de chaque personnage et devenir ainsi incollable. Aujourd'hui : sainte Barbe.

Sainte Barbe est généralement représentée couronnée, avec une tour à trois fenêtres rappelant son emprisonnement par son père. En Allemagne, on la rencontre, parfois, accompagnée d’un ciboire surmontée d’une hostie, car elle est la garante d’une bonne mort pour ceux qu’elle protège. Elle est aussi, parfois, accompagnée d’un paon ou plume de paon, qui symbolise la résurrection et l’immortalité.


SAINT BARBE

Lire aussi :
Cette sainte veille sur une quantité impressionnante de professions

Vie et légende :

Selon la légende, sainte Barbe serait née à Nicomédie. Son père, païen, soucieux de la soustraire au regard des hommes ou pour éviter tout prosélytisme chrétien, l’enferme dans une tour à deux fenêtres. Une autre légende raconte qu’il voulait la marier de force mais elle refusa pour se consacrer au Christ. Un jour, un prêtre, déguisé en médecin, s’introduit dans sa tour et la baptise. Nouvelle convertie, elle demande à des ouvriers de percer une 3e fenêtre dans sa tour afin de symboliser la Trinité. Son père, furieux en apprenant la nouvelle, veut la mettre à mort. Elle s’enfuit et se cache près d’un rocher. Trahie par un berger, son père la retrouve et l’envoi en prison où elle subit de nombreux supplices : on la fouette, on déchire son corps avec des peignes de fer, on la brûle avec des lames rougies… Son père finit par la décapiter de ses propres mains. Aussitôt après il est frappé par la foudre et meurt.

© Wikimedia
Sainte Barbe accompagnée de la tour et d'un calice surmontée d'une hostie, élément de diptyque allemand du XVIe siècle, conservé dans les réserves du musée Brukenthal (Roumanie).

Selon la légende, des chrétiens vinrent demander son corps. Ils la nommèrent la « la jeune femme barbare », ne voulant pas utiliser son prénom païen ni son prénom chrétien pour ne pas être démasqués. C’est en raison de cette appellation qu’elle est connue sous le nom de sainte Barbe ou Barbara.

Patronne :

Sainte Barbe protège contre la foudre et elle est patronne des artilleurs, des mineurs et des carriers.


SAINT CHRISTOPHE

Lire aussi :
Quel saint porte l’Enfant-Jésus sur ses épaules ?

Tags:
ArtsSaint
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement