Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La plus ancienne (et secrète) crypte de Paris bientôt ouverte au public ?

CRYPTE PARIS
Crypte Notre-Dame-des-Champs à Paris.
Partager

Une crypte du VIIe siècle, située dans le centre de la capitale, pourrait bientôt être acquise par la Ville de Paris qui souhaite la restaurer et l’ouvrir au public.

C’est l’un des vestiges historiques les mieux cachés de la capitale. Au cœur du Ve arrondissement, la crypte la plus ancienne de Paris se dissimule sous le parking d’un immeuble privé. Fermée au public, elle souffre actuellement de plusieurs dégâts des eaux. Le vœu de la maire du Ve arrondissement, Florence Berthout, de mettre en place un plan d’action pour sauver ce trésor patrimonial vient d’être adopté le par Conseil de Paris. Une joie pour l’Association pour la sauvegarde de la Crypte Notre-Dame-des-Champs qui lutte depuis 2012 pour sa préservation.

Une crypte qui remonte à l’époque de saint Denis, premier évêque de Paris

Si cette crypte suscite autant l’engouement, c’est en parti lié à sa riche histoire et la figure marquante de saint Denis, premier évêque de Paris. Envoyé par le pape vers 250 pour évangéliser la Gaule, la légende raconte que c’est dans le quartier Saint-Jacques que le saint aurait commencé sa mission avant d’être arrêté et condamné à mort. Après sa disparition, plusieurs églises et chapelles furent érigées dans le quartier pour commémorer la mémoire de l’évangélisateur. Au dessus de la crypte qui nous intéresse, baptisée à l’époque « Saint-Denis-sous-terre », l’église Notre-Dame-des-Champs se dressait. Célèbre durant tout le Moyen Âge, elle était le point de départ de nombreuses processions auxquelles tous les Parisiens étaient invités à participer.

CRYPTE PARIS
Paris-Bise-Art

C’est également dans cette église — honorée par les rois de France qui portaient une dévotion toute particulière au protecteur de la monarchie — que la dépouille des souverains, morts en dehors de la capitale, était honorée pendant toute une nuit avant d’être transférée à la basilique de Saint-Denis. Ce fut le cas pour Charles VIII, Anne de Bretagne, François Ier et ses deux fils. Sujette à de nombreuses transformations et propriétés au fil des siècles, l’église Notre-Dame-des-Champs est transformée en carmel au début du XVIIe siècle. À la Révolution française, les religieuses sont expulsées et, à leur retour, l’abbaye n’est que champ de ruines. La crypte, toujours là, est en très mauvais état. Après avoir reconstruit une petite chapelle, dont il ne reste plus rien, les religieuses remettent en état la crypte. Au début du XXe siècle l’ensemble est vendu comme bien national. Depuis, la crypte, unique vestige de l’histoire fastueuse de la vie religieuse parisienne, est restée dissimulée, cachée au public pendant plusieurs dizaines d’années, avant de susciter l’intérêt des passionnés du patrimoine.

CRYPTE PARIS
Paris-Bise-Art

Dégradée par plusieurs inondations

Aujourd’hui, enfouie sous le parking d’un immeuble privé, elle souffre de plusieurs inondations successives. Il y a deux ans, la maire du Ve arrondissement avait fait voter un vœu demandant la préservation du site. Cinq dégâts des eaux ont déjà eu lieu depuis trois ans, ce qui dégrade sensiblement la crypte. Pour engager des travaux de consolidation, la mairie doit devenir officiellement seule propriétaire des lieux. Elle est actuellement en pourparler avec les deux copropriétés privées. Selon Karen Taïeb, adjointe à la maire de Paris chargée du patrimoine, l’une des deux copropriétés serait d’accord de céder à la ville, pour 1 euro symbolique, la propriété de la partie de la crypte qu’elle détient. Des négociations sont actuellement en cours avec l’autre. En attendant une issue favorable, la maire du Ve arrondissement espère, qu’à terme, la crypte pourra être ouverte au public.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]