Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

A quoi penser au réveil pour passer une bonne journée ?

INSOMNIA
By FTiare | Shutterstock
Partager

Les Pères du désert nous invitent à mettre Dieu en première position. De cette manière, notre journée est offerte, notre âme revigorée, et nos pensées bien accompagnées.

Quelles sont nos premières pensées du matin ? Côté pro, ce sont les dossiers à finir, les rendez-vous à ne pas manquer et les objectifs à remplir. Le cahier à signer, le sac de sport à ne pas oublier, le goûter à emballer, quand on est parent. Ce mail à envoyer, ce profil à actualiser, cet événement à créer, quand on est hyper-connecté. Alors quand on est un père ou une mère hyper-connecté et qui travaille, on frôle le burn-out avant même d’avoir posé un pied à terre! A moins que… La spiritualité des pères du désert nous invite à mettre Dieu en première position. Notre première pensée, le matin, doit être pour Lui.

« Que ta bouche rende dès ton réveil hommage à Dieu en lui offrant des cantiques ou des psaumes, car la première occupation, qu’elle soit bonne ou mauvaise, à laquelle l’esprit s’attache dès le matin sera moulue au fil de la journée. Alors sois chaque jour le premier à semer le bon grain, avant que l’ennemi ne t’envahisse avec l’ivraie. »

L’exemple du moulin à grains

Si on pense à Dieu dès le réveil, alors on le met au centre de notre vie pour toute la journée. Les pères du désert utilisent la métaphore du moulin à grains : un moulin moud toute la journée le grain dont on l’alimente le matin. Si, par la prière, nos premières pensées vont vers Dieu, alors notre journée n’en sera que plus belle et notre âme revigorée.

Le moine Anselm Grün, commentant cet apophtegme dans ses Histoires de moines pour bien vivre (Salvator), pousse encore plus loin la métaphore : « Si, le matin, nous donnons à notre moulin du bon grain, de bonnes pensées à moudre, il en sortira, le soir, une bonne farine que nous pourrons transformer en un pain qui nous nourrira et nous donnera de la force. Tandis que si nous lui donnons des pensées mauvaises, de l’ivraie, il en sortira le soir une sorte de chaos qui ne pourra nous rassasier et dont nous aurons beaucoup de mal à nous défaire. »

« Des cantiques et des psaumes »

L’auteur de l’apophtegme exhorte à réciter des cantiques et des psaumes. Cela peut être simplement de prononcer, intérieurement ou à haute voix, une parole biblique qu’on aime particulièrement. Certains chanteront le refrain d’un chant de louange. D’autres adopteront des gestes, comme de lever les mains pour bénir la journée ou remercier de ce nouveau jour qui se lève. Chaque rituel est personnel, mais « nous sommes responsables, nous dit Anselm Grün, de la manière dont nous entamons notre journée. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]