Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

7 conseils pour s’épanouir en couple à la retraite

© Toa Heftiba / Unsplash
Partager

Moment parfois délicat, la retraite peut entrainer une séparation ou un éloignement au sein du couple. Dans ce nouveau rythme, chacun se retrouve. Et parfois se découvre… Voici quelques conseils pour faire de la retraite un temps d'épanouissement à deux.

Attendue avec une grande impatience pour certains et une petite appréhension pour d’autres, la retraite est une étape dans la vie d’un couple. Comme pour le départ du dernier enfant de la maison, ce cap est un virage à appréhender à deux. « La retraite est la recherche d’un juste milieu pour le couple », résume Christiane Behaghel, conseillère conjugale et familiale au CLER Amour et Famille. « La retraite est une reconversion à faire. En vacances perpétuelles, la vie n’est plus rythmée de la même façon. La cadence est donnée par autre chose. » Avec simplicité et bienveillance, découvrez les clés d’un couple heureux à la retraite.

Commencer par une réflexion personnelle

Avant toute chose, la retraite professionnelle s’aborde de façon individuelle. Comme toute étape, elle demande à s’interroger sur soi. « Les gens se définissent par leur statut professionnel, rappelle Christiane Behaghel. « Qu’est ce que tu fais dans la vie ? » est courant lors d’un premier échange. Et le jour où l’on part à la retraite, on se définit par quoi ? C’est un temps personnel dédié à une reconversion. » L’essentiel est de quitter son travail en étant apaisé, sans remord ni rancune.

Saisir les occasions de se parler

« Et si on profitait de ce temps pour dialoguer ? », propose Christiane Behaghel. « Ces moments ensemble sont l’opportunité de se parler. Afin de renouer le dialogue, on peut se remémorer les bons moments, les étapes difficiles, remercier l’autre pour ce qu’il a fait. C’est aussi l’occasion de réaliser le bonheur d’avoir des enfants et petits-enfants, sentir son conjoint à côté de soi. Les souvenirs, le bonheur, le pardon aussi est important. Discuter des erreurs, se rassurer l’un l’autre, se dire les choses qu’on ne s’est pas dites. C’est très apaisant et cela mène à la bienveillance. » La communication est toujours précieuse pour le couple.

Se faire une nouvelle place dans l’espace

Avec une vie professionnelle plus ou moins prenante, un couple est présent par intermittence et à des moments différents à la maison. Après la retraite, chacun se retrouve souvent chez lui, face à l’autre. « Le couple doit aussi trouver sa place dans l’espace », précise la conseillère conjugale. « Dans la maison, on peut par exemple reprendre la chambre des enfants pour l’investir. Chacun a ainsi son univers et c’est très bien comme ça ! Certaines passions peuvent vite être envahissantes, il vaut mieux préserver un espace vital minimum pour chacun. »

Trouver un nouvel équilibre

Dans une vie de couple rythmée par des hauts et des bas, la retraite ne doit pas être ni dramatisée ni négligée. « Le couple a, par définition, un équilibre instable », souligne Christiane Behaghel. « Tout au long de la vie, il évolue sans cesse et demande un certain travail. La retraite représente un nouvel apprentissage du vivre ensemble selon la complémentarité des couples. Chacun s’était un peu spécialisé, l’autre n’avait pas forcément le temps de gérer les courses, les enfants ou les sorties. Que faire désormais ? Comment s’organiser dans le quotidien ? Tout ne doit pas être investi ensemble par le couple. C’est indispensable d’avoir ses propres activités, elles représentent l’occasion de faire des choses et d’enrichir l’autre. Les associations sont d’ailleurs remplies de retraités, ce n’est pas pour rien ! »

Prier ensemble

Avec un temps libre plus élevé, prier est aussi une façon pour le couple de se retrouver. « On pense souvent à tort ne pas avoir le temps de prier à deux, que c’est compliqué, qu’une prière est toujours individuelle », regrette Christiane Behaghel. « Mais il est nécessaire de se rassurer et de déculpabiliser. On peut faire un signe de croix ensemble, lire une encyclique du Pape, aller à la messe juste tous les deux ou dire un “Je vous salue Marie” ou un “Notre Père”. La simplicité est parfois la meilleure option. »

Accepter de (re)mettre la famille au premier plan

Avec une intensité différente selon la place dédiée au travail dans la vie, le passage à la retraite bouscule les priorités. « C’est une vraie coupure sociale ! », note Christiane Behaghel. « La famille prend le devant, avec des centres d’intérêts et une attention déplacés vers la sphère personnelle. C’est un écho à un premier tournant qu’a connu le couple : le départ de la maison du dernier enfant. On se retrouve face à face, avec moins de sujets de conversation. Un premier virage qui nous ramène au couple. Celui-ci a des clés entre ses mains et chacun a les ressources pour donner à l’autre. »

Valoriser le fait d’être actif

« Avec l’envie d’être en bonne forme, on peut avoir la volonté d’être au service des autres ou développer quelque chose en nous que nous n’avons pas eu le temps de faire avant », note la conseillère conjugale. « Chacun a désormais le choix, la liberté. C’est aussi une valorisation des qualités (le dessin, le vélo, etc.) parfois enfouies et révélées. » Trop souvent associée — à tort — à la vieillesse, la retraite est aujourd’hui l’occasion de faire de nombreuses activités demandant plus ou moins d’énergie. Une façon de faire un joli pied de nez aux années qui passent !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]