Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Que fait la reine de Blanche Neige dans la cathédrale de Naumburg ?

STATUE NAMBOURG
Partager

Récemment classée à l'Unesco, la cathédrale de Naumburg (Allemagne) est célèbre pour ses sculptures qui ornent le chœur. La statue la plus connue, celle d'Uta de Naumburg, fut longtemps considérée comme l'exemple idéal de beauté féminine au point d'avoir inspiré un personnage de Disney...

Dans la cathédrale de Naumburg, douze figures de pierre d’une beauté incroyable s’exposent dans le chœur. Parmi elles, l’une frappe immédiatement par sa ressemblance avec la méchante reine si célèbre du dessin animé de Blanche Neige et les sept nains. Mais par quel sort s’est-elle retrouvée ici ?

Les douze fondateurs de la cathédrale

La cathédrale Saints-Pierre-et-Paul de Naumburg, bâtie au XIIIe siècle, compte parmi les édifices religieux médiévaux les plus exceptionnels d’Europe. Sa célébrité, elle la doit notamment aux douze sculptures grandeur nature qui ornent le chœur. Représentant les fondateurs de la cathédrale, ils ont été réalisés par un sculpteur inconnu dénommé le « maître de Naumburg ».

NAMBURG CATHEDRAL
Anyaivanova I Shutterstock

De la première cathédrale édifiée au XIe siècle il ne reste rien. Au XIIIe siècle, Thierry II, qui prend la tête de l’évêché, décide de transformer la cathédrale et de consolider le siège épiscopal. Ces changements, mis en place en étroite collaboration avec les représentants principaux du chapitre de la cathédrale, expliquent leur présence dans la structure même du bâtiment. Outre ces douze figures qui font la singularité de l’édifice, l’ensemble de la cathédrale frappe par sa qualité artistique exceptionnelle. Cette belle homogénéité s’explique vraisemblablement par l’arrivée du Maître de Naumburg dans le chantier.

Un artiste d’origine française

L’artiste, certainement formé en Picardie, a travaillé pour les plus grands édifices gothiques de France. On décèle son travail à Amiens, Reims, Metz mais aussi à la cathédrale de Mayence où il a sculpté le grand jubé occidental dont il ne reste malheureusement que quelques fragments. Appelé à Naumburg, il a transposé tout son génie artistique au cœur de l’Allemagne. Son style, si expressif, se reconnaît d’emblée : visages, gestes, mouvements sont représentés de manière extrêmement vivante, très proche de la réalité. Les personnages semblent mus par des sentiments comme en témoignent les sculptures des fondateurs.

STATUE NAMBOURG
Josep Renalias I CC BY-SA 3.0

Uta ou la méchante reine de Blanche-Neige

Parmi les douze personnages, la plus connue demeure la figure d’Uta, margravine de Musnie, et co-fondatrice de la cathédrale avec son mari, le margrave Ekkehard II. Coiffée d’un bandeau de lin, elle porte une couronne ornée de fleurs de lys et sertie de pierres précieuses. Habillée d’une longue robe et d’un lourd manteau, elle replie délicatement son bras pour remonter son col près de son visage. Sa figure est d’une beauté particulièrement noble et sereine. Considérée pendant très longtemps par le peuple allemand comme un idéal féminin, sa figure a été très vite popularisée dans les années 1920 par les nombreuses reproductions dont elle fut l’objet. À cette époque, le photographe Walter Hege, habitant de Naumburg, était très célèbre pour ses photographies expressives.

WHITE SNOW QUEEN

Une popularité qui va dépasser les frontières jusqu’à inspirer un Américain. En effet, le visage d’Uta n’est pas sans rappeler un personnage célèbre de dessin animé. L’histoire raconte que Walt Disney, créateur des personnages animés les plus célèbres au monde, se serait directement inspiré de la figure de la margravine pour dessiner la méchante reine de Blanche Neige et les sept nains sorti en 1937. La ressemblance est en effet frappante, aussi bien dans le visage que dans le costume. Grâce à ce coup de projecteur inédit, elle est devenue la figure la plus connue de la cathédrale, éclipsant tous ses autres voisins de pierre.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.