Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La Celle-Guénand, monument emblématique du Loto du Patrimoine

Partager

L'église de la Celle-Guénand (Indre-et-Loire) figure parmi les 14 sites prioritétaires du Loto du Patrimoine. Alain Morel, maire de ce petit village de 400 âmes, partage avec Aleteia son enthousiasme de voir l'église bientôt restaurée.

Elle a bien triste mine depuis plusieurs années. L’église de la Celle-Guénand, petit bijou de l’art roman du XIIe siècle, est fermée depuis 2004 suite à un arrêté de péril. De sérieux risques d’effondrements ont obligé la commune à fermer le bâtiment pour des raisons de sécurité. Sa désignation parmi les édifices prioritaires du loto du Patrimoine réjouit le maire et la commune, désireux de voir ressusciter ce patrimoine auquel ils sont si attachés.

Le charme de l’art roman

Si la petite église romane a été sélectionnée parmi les monuments emblématiques nationaux, c’est parce qu’elle demeure un beau témoignage de l’art roman. Elle possède un portail orné d’éléments décoratifs qui en fait sa renommée. Celui-ci, très endommagé, était soutenu par des étais depuis de nombreuses années. « Quand je suis me suis rendu à l’Élysée sur invitation du président Emmanuel Macron, j’ai rencontré Stéphane Bern qui s’est tout de suite rappelé de notre église et de son portail », confie Alain Morel avec une pointe de fierté. Composé d’une porte centrale, il est flanqué de deux arcades aveugles et surmonté d’une fenêtre en plein cintre décorée de deux petites colonnettes. Un style typiquement poitevin ! Le plus beau demeure l’arc en plein cintre constitué de quatre grandes voussures retombant sur des chapiteaux décorés. La voussure supérieure est ornée de faces humaines touchantes et de quelques feuillages.

© Marie de la Celle-Guénand

Des travaux urgents

« Lorsque nous avons su que nous étions sélectionnés, ce fut une véritable joie et un honneur », souligne aussi Alain Morel. Quelques travaux avaient déjà été effectués par la commune, ce qui a permis de rouvrir de temps en temps l’église — pour des offices ou des visites — mais le village n’avait pas les moyens de restaurer l’intégralité de l’édifice. « Nous avons pu refaire la toiture pour éviter que le bâtiment prenne l’eau, mais nous n’avons pas pu restaurer l’entrée principale qui fait partie d’une seconde tranche de travaux bien plus coûteuse et que la commune ne peut soutenir financièrement », précise Alain Morel.

© GFreihalter

Les travaux, dont le coût global s’élève à 600 000 euros, commenceront dès l’automne 2018, à l’issu du premier loto du Patrimoine. Ils se concentreront sur la toiture, la maçonnerie et les décors. Un chantier que la commune attend avec impatience espérant voir sa petite église retrouver tout son éclat.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.