Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Témoignages : handicap et bonheur, ça décape

© Damien Mortiez
Damien MORTIEZ
Partager

À l’occasion de la « Nuit du handicap » organisée ce samedi 9 juin, Aleteia vous propose de découvrir huit portraits de personnes touchées par le handicap ou la maladie.

Cliquez ici pour ouvrir le diaporama

« À travers cette nuit, c’est tous les talents du cœur humain qui vont être découverts pour que dans la nuit du handicap jaillisse la vie », lance Marc-Henri d’Alès, IMC (infirme moteur cérébral). Philippe, Sabine, Damien, Isabelle… Touchés dans leur chair ou témoins du handicap d’un tout proche, ils prennent la parole pour affirmer aux yeux du monde que même s’il reste un scandale, le handicap n’est pas pour autant un obstacle au bonheur. « Je me sens un être humain qui a quelque chose à apporter de l’urgence anthropologique. Mon handicap est pleinement humain et il fait partie de ce qui fait l’humain », ajoute Marc-Henri.

Le handicap apparaît d’abord comme une défaillance, une brèche, une perte. Mais il est probablement aussi autre chose. La parabole de la cruche fissurée nous éclaire : dans une région aride, un vendeur d’eau remplissait ses cruches chaque matin à la rivière pour ensuite vendre l’eau fraîche à la ville. L’une des cruches, fissurée, perdait beaucoup d’eau et se sentait inférieure à ses sœurs. Jusqu’au jour où le propriétaire bienveillant lui montra le bord de la route semé de fleurs de toutes sortes. « J’ai semé des graines le long de la route et chaque matin tu les as arrosées. C’est toi qui les a aidées à pousser ». Le handicap n’est pas bon en soi, mais ceux qui le connaissent témoignent ici qu’au-delà de la brèche, la vie peut jaillir.

À travers ce diaporama, Aleteia vous propose de découvrir huit personnes familières du handicap qui vous livrent leur vision du bonheur. Un bonheur essentiel à l’être humain.