Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

La famille, lieu privilégié de la transmission des valeurs

FATHER SON
Partager

À l’occasion de son congrès national sur le thème de la transmission, l’association de parents d’élèves de l’Enseignement libre (Apel) publie une enquête sur la place des valeurs dans notre société. Perspective.

Autonomie, bienveillance, tradition, sécurité, réussite… Posées comme vrai, beau et bien, les valeurs sont données comme un idéal à atteindre, comme quelque chose à défendre. Qu’elles soient acquises, transmises ou dominantes, elles baignent nos sociétés. 94% des parents affirment ainsi avoir réfléchi aux valeurs qu’ils souhaiteraient inculquer à leurs enfants, révèle une enquête de l’institut de sondage BVA à l’occasion du congrès national de l’association de parents d’élèves de l’Enseignement libre (Apel).

D’après cette enquête, les parents estiment que la transmission de valeurs s’inscrit en premier lieu dans la continuité : ils souhaitent transmettre à leurs enfants les valeurs qu’ils ont reçues. Considérant ainsi majoritairement que leur éducation a été marquée par l’autonomie (58%) et la bienveillance (55%), ils souhaitent inculquer ces mêmes valeurs à leurs progénitures (respectivement 65 % et 61%).

Au niveau des acteurs de cette transmission, près de 9 parents sur 10 estiment que la famille est l’institution qui influence le plus les enfants dans la transmission des valeurs. Viennent ensuite l’école (79%) et les amis (56%). À l’inverse, seuls 9% d’entre eux considèrent la religion comme un vecteur important pour la transmission des valeurs.

Pourtant, pour les croyants, c’est un mot qu’il est difficile de séparer de sa foi. Comme le rappelle l’encyclopédie Le nouveau Théo, « pour le christianisme il n’y a pas seulement des valeurs impersonnelles et des impératifs de conscience. Il y a quelqu’un qui vit ces valeurs à leur plus haut degré et qui en est le fondement : le Christ. Et parmi les valeurs, il en est une qui les dépasse toutes et leur donne sens et force : l’amour ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.