Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Mamie pèlerin, 94 ans, a parcouru 900 km en 40 jours

EMMA MOROSINI
Partager

Emma Morosini est partie début avril de Monterrey, au Nord-est du Mexique pour se rendre jusqu'à la basilique Notre-Dame de Guadalupe, à Mexico.

Sous son parapluie, derrière son gilet jaune qui la signale aux voitures se dissimule une tueuse de kilomètres. Emma Morosini, une Italienne de 94 ans en a bouclé 917 en 40 jours, dans son dernier pèlerinage mexicain entre Monterrey, dans le Nord-est du pays, et la basilique Notre-Dame de Guadalupe. Elle le vouait aux familles, l’une de ses principales intentions de prières.

Une globetrotter des sanctuaires

Depuis 25 ans, elle marche vers les sanctuaires du Portugal, d’Espagne, de Pologne, d’Israël et d’Argentine. Emma Morosini est devenue une célébrité, affectueusement surnommée « la abuela peregrina”, la mamie pèlerin en espagnol. Lors de son périple mexicain, elle était perpétuellement accompagnée, soit par d’autres pèlerins, soit par la police fédérale mexicaine, qui veillait sur elle. Les autorités mexicaines lui ont trouvé des lieux d’hébergement le long de sa route.

À son arrivée au sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe, elle a été reçue par les applaudissements de la foule. Très émue, elle aurait simplement dit à la foule : « Merci… merci… À présent, commençons à prier ».

La méthode Emma Morosini

Partie le 3 avril 2018, elle a bouclé son trajet le 12 mai, réalisant une moyenne de 23 kilomètres par jour. Une moyenne honorable pour un pèlerin dans la force de l’âge… Et on aimerait connaître son secret.

Elle a l’habitude de partir tôt le matin, à 6h30. Elle emporte du lait concentré, du jus de fruit, du pain et de l’eau. Pour tout bagage, elle a son chariot et un parapluie, mais elle affirme qu’elle reçoit toute sortes de cadeaux tout au long de sa route, en particulier des fruits et des légumes. Mais, elle a surtout une motivation à toute épreuve. Cette ancienne infirmière, pour remercier la Vierge Marie de la réussite d’une importante opération chirurgicale, a entamé la visite de sanctuaires dans le monde entier et a rencontré le pape François. Au total, elle aurait parcouru 30 000 kilomètres en 23 ans !

Elle prie pour les familles

Elle adresse tout particulièrement ses prières aux familles, déplorant que tant d’entre elles soient divisées. Le sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe, et son célèbre tilma — manteau traditionnel — qui porte une représentation de la Vierge Marie enceinte est un lieu particulièrement adapté pour cette intention de prière.

Lors de l’apparition à Juan Diego, indien Toltèque né en 1474, canonisé en 2002, la Vierge Marie lui aurait dit : « Sois sans angoisse. Ne suis-je pas ici, moi ta mère ? N’es-tu pas sous mon ombre et sous ma protection ? Ne suis-je pas aussi ta fontaine de vie ? Et n’es-tu pas au creux de mon manteau où je croise mes bras ? As-tu besoin de quelque chose d’autre ? ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]