Aleteia
Mercredi 21 octobre |
Sainte Céline
Tribunes

Pour que l’intelligence continue de ne pas seulement être qu’artificielle

SHUTTERSTOCK

Christine Roche - Publié le 04/05/18

Comment concilier grandeur de l'Homme et l'homme augmenté ? Le transhumanisme est-il un humanisme ? Le Centre catholique international de coordination (CCIC) de l’Unesco organise ce vendredi 4 mai un colloque sur le transhumanisme et l’Intelligence Artificielle (IA). La présidente du CCIC décrit ici les enjeux qu'ils représentent.

L’intelligence artificielle est « l’ensemble de théories et de techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l’intelligence ». Elle correspond donc à un ensemble de concepts et de technologies plus qu’à une discipline autonome constituée. Loin de faire le procès de cette forme de progrès, force est de constater que le terme de simulation n’est pas usurpé.

Bien des philosophes et des sages ont déclinés cette réflexion rabelaisienne : « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». Penseur d’une condition humaine modeste et consciente de sa finitude, le philosophe propose : une connaissance (ce qu’il appelle “science”) non réflexive (“sans conscience” autrement dit) ne permettant pas à l’homme de se l’approprier, et donc de progresser. Il la juge inutile. J’y ajoute le qualificatif de dangereuse. C’est dans cet esprit que Rabelais nous alerte : cette pensée peut aussi être considérée comme l’amorce de la bioéthique, cette discipline cherchant à réconcilier les capacités scientifiques et leur acceptabilité morale.


ARTIFICIAL INTELLIGENCE

Lire aussi :
L’homme biblique face aux défis du transhumanisme

Et c’est bien le monde de notre temps qui s’interroge aujourd’hui sur cet avenir au présent qui se nomme robotisation, intelligence artificielle, transhumanisme. Le rapport Villani est séduisant à plus d’un titre car il évoque et convoque une idée de progrès qui sous-entend développement social, emplois, mieux-vivre… L’histoire nous apprend qu’il y a souvent un revers à la médaille et que l’idée de progrès ne se concilie pas toujours avec le bien commun. Pourtant, des noms résonnent comme autant d’avertissements et d’appels à la conscience : Tchernobyl, Fukushima, Erika, Mer d’Aral, Bhopal, Seveso… Un tour du monde de l’inconscience humaine.

Certaines démocraties ont eu leur conseil des sages qui exerçaient un contre- pouvoir au nom de la raison. N’aurions-nous pas besoin de ces « garde- fous » au sens pluriel du terme afin de prévenir sans pour autant freiner une idée de progrès qui respecte la dignité des hommes, de tout homme et la fierté de notre humanité ? Il est des regrets que la science ne peut assimiler. Hoppenheimer, lui-même n’a-t- il pas eu des remords de conscience après la création de la bombe atomique ? Le mariage de la biologie et du numérique alimente l’idée folle de vaincre la mort. Nous sommes passés d’une société théocentrée à une société technocentrée. Nous sommes appelés à inventer un humanisme de la recherche pour que l’intelligence continue de ne pas seulement être qu’artificielle.


robot thinking

Lire aussi :
Faut-il vraiment avoir peur de l’intelligence artificielle ?

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
transhumanisme
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
WEB2-SAMUEL PATY-AFP-000_8TB6FJ.jpg
Agnès Pinard Legry
Professeur décapité : des intentions de prièr...
Domitille Farret d'Astiès
Une famille missionnaire sur le plateau de "L...
Edifa
Connaissez-vous vraiment toutes les missions ...
WEB2-ERIC DUPOND-MORETTI-AFP-080_HL_NORCHARD_1209116.jpg
Agnès Pinard Legry
La discrète visite d’Éric Dupond-Moretti à la...
RÓŻANIEC DZIECI
La rédaction d'Aleteia
Un million d'enfants vont prier le chapelet e...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement