Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La vérité sur la renonciation du pape Benoît XVI

JOSEPH RATZINGER, BENEDICT VI.
GUILIO NAPOLITANO | SHUTTERSTOCK
Partager

Dans un documentaire diffusé par le Vatican, des collaborateurs et plusieurs proches de Benoît XVI écartent formellement que la fuite de documents ou les abus sexuels soient la cause de sa renonciation en 2013.

C’était le 11 février 2013. Ce jour-là, Benoît XVI surprend le monde entier en annonçant sa renonciation au trône de Pierre. Un événement historique qui a laissé de nombreuses questions ouvertes. Cinq ans plus tard, à l’occasion du 91ème anniversaire du Pape émérite, un documentaire réalisé par l’agence Rome Reports et TV2000 a été diffusé dans la Filmothèque du Vatican. Objectif ? Clarifier les raisons de sa décision.

Parmi les intervenants, son frère, Georg Ratzinger, le père Federico Lombardi, ancien Porte-Parole du Saint Siège ou encore le Préfet de la Chancellerie du Pape, Mgr Georg Gänswein, qui fut son secrétaire particulier pendant des années. Mais dans ce document de 48 minutes, c’est probablement Stephan Horn, son assistant à l’université de Ratisbonne, qui donne la raison qui a précipité dans son choix : « Son médecin lui avait dit qu’il ne pourrait pas faire le voyage au Brésil pour participer aux JMJ. C’est la raison pour laquelle il a démissionné avant l’événement. »

Pour le père Federico Lombardi, le Saint Père n’aurait pas été capable de faire face à un tel effort, en raison de la perte naturelle de ses forces. Tout simplement en raison de son âge. Il avait alors 85 ans. Selon ce père jésuite, il est évident que ce motif est la seule cause de la démission de Benoît XVI.

De son côté, l’archevêque Georg Gänswein nie catégoriquement que la démission du pape soient liées à la fuite de documents dans la presse par son majordome, les fameux Vatileaks, ou à la crise causée par la révélation d’abus sexuels de représentants de l’Église.

Ce documentaire a été produit par l’agence de télévision Rome Reports, en collaboration avec la chaîne télévisée TV2000 de l’Épiscopat italien, la Fondation Joseph Ratzinger et le patronage de la Fondation du Docteur Ramon Tallaj. Lors de sa présentation au Vatican, Mgr Gänswein a assuré que si Benoît XVI devait composer avec une perte progressive de ses forces physiques, il gardait toute sa lucidité.

 

Le documentaire « Benoît XVI : En l’honneur de la vérité » a été produit en anglais, en espagnol, en Italien. Il sera distribué dans le monde entier.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.