Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Le pari d’une histoire de France qui fédère les Français

CAPETIENS
Domaine Public
Partager

Très prisé du grand public, Jean-Christian Petitfils est l’auteur de plusieurs biographies des Bourbons et d’un ouvrage de référence sur Jésus. Il vient de publier chez Fayard une passionnante Histoire de la France.

À l’heure où le « roman national » est volontiers discrédité et l’enseignement centré sur les pages sombres de l’histoire et marqué par la repentance, le pari de Jean-Christian Petitfils est de renouer avec le roman national et de rappeler que l’histoire n’est pas « l’instrumentalisation de petits récits éclatés, mise au service d’une vision communautariste et multiculturelle ».

Des premiers Capétiens à Emmanuel Macron (841-2017)

Des premiers Capétiens à Emmanuel Macron (841-2017), Jean-Christian Petifils livre un récit captivant de l’histoire de France, entre pages sombres et heures glorieuses. Tout en s’appuyant sur les sources scientifiques les plus sérieuses et les plus actualisées, il a l’art d’employer un style romanesque : le lecteur est le témoin vivant des replis de ces siècles d’histoire. Dès la première page, on peut ainsi lire : « L’aube incertaine et grise se lève en ce samedi 25 juin 841 sur l’agréable bocage du pays d’Auxerre, ses fraîches rivières, ses bois touffus – reliquat des grands défrichements – et ses vastes et paisibles pâtures. Lothaire et Pépin ont établi leur quartier général au lieu-dit Thabor, au nord, près du village de Fontaines ; Louis et Charles se sont installés un peu plus au sud sur la colline du Roichat, près de Thiry, avec leurs chariots d’armes et de vivres. L’herbe est grasse et haute sur les rives de l’Andie ». Pleine d’émotion et d’action, cette Histoire de la France ne se contente pas d’être un manuel. Elle se fait également récit, dans la grande tradition des historiens classique.

À la recherche de l’identité française

Le fil conducteur de l’ouvrage ? La recherche de l’identité française. Il y a bien la France chrétienne, la France des Lumières, la France de Jeanne d’Arc, la France de Voltaire, celle de Rousseau, la France d’hier, la France d’aujourd’hui. Mais pour Jean-Christian Petitfils, il y a par-dessus tout un « ADN constitutif de sa nature », une permanence qui permet de donner une certaine idée de ce qu’est la France. Pour lui, cinq piliers sont essentiels : un État souverain et centralisé ; un État de justice au service du bien commun ; un État laïque aux racines chrétiennes ; un État marqué par des valeurs universelles ; un État multiethnique mais assimilateur. L’auteur montre, par exemple, que depuis le Moyen Âge, la France considère qu’elle a des valeurs à proposer au reste du monde : une certaine idée de la dignité humaine, de la justice et des droits de l’Homme. Dès le Moyen Âge, elle se dit « fille aînée de l’Église » et à ce titre « porteuse du message catholique », c’est-à-dire « universel ». Une posture qui demeure aujourd’hui à travers, notamment, le discours de la France sur l’écologie planétaire.

Pour une histoire de France qui fédère

L’Histoire de France de Jean-Christian Petitfils s’inscrit dans le cadre plus large du débat sur l’histoire nationale. L’enjeu est celui de savoir si l’on peut donner une certaine idée de ce qu’est la France. La question sous-jacente est celle de l’existence ou non d’une « identité nationale ». Les adversaires du roman national considèrent que faire une histoire de France aujourd’hui équivaut à un triste repli identitaire. À l’heure de l’Europe, de la mondialisation, ils se concentrent sur les interactions de la France avec son environnement. Pour Jean-Christian Petitfils, au contraire, il est important de fédérer les Français autour de leur histoire nationale. Il veut proposer une histoire de France accessible et fédératrice : « Il est important en effet, sans emboucher pour autant les trompettes d’un patriotisme cocardier d’un autre âge, de transmettre de génération en génération l’amour vrai, profond et sincère, mais raisonné, de son pays ». Il  met en avant des figures structurantes de l’histoire de France : Clovis, Charlemagne, Jeanne d’Arc, Louis XIV, Napoléon et De Gaulle.

Jean-Christian Petitfils s’adresse  à ses compatriotes qui seraient « d’après les enquêtes internationales, le peuple le plus pessimiste au monde, le plus défaitiste, en état de dépression permanente, habité par un sentiment d’échec collectif ». Il leur rappelle que la France ne manque pas d’atouts pour faire face aux nouveaux défis qui se posent à elles : son histoire, sa puissance économique, ses ressources, son armée, son système de santé, son patrimoine, son rayonnement culturel, sa force de travail… Pour lui, le sursaut doit passer, pour les Français, par « la réappropriation de leur propre destin, la fierté retrouvée de leur histoire ». D’où l’importance de réapprendre le vrai roman national, de transmettre notre héritage culturel. Pari réussi ! Plein de chair, d’émotion et de beauté, son récit nous captive.

Éditions Fayard

Histoire de la France, Jean-Christian Petitfils, éditions Fayard, février 2018, 1152 pages, 29 euros. 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.