Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Mort du gendarme héros de Trèbes : les hommages se multiplient

Partager

L'annonce de la mort samedi du lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame qui s'était substitué la veille aux otages retenus par un jihadiste dans un supermarché de l'Aude a provoqué une émotion intense auprès de la classe politique.

Ils sont rares ces moments de communion nationale. Samedi matin, le hashtag #ArnaudBeltrame était le plus cité sur les réseaux sociaux. L’annonce de la mort du lieutenant-colonel de gendarmerie décédéà l’aube de ses blessures après s’être substitué à une otage vendredi dans l’attaque terroriste du Super U de Trèbes (Aude) a provoqué une intense émotion. Depuis les hommages de la classe politique, des personnalités et des anonymes se multiplient pour saluer son courage.

Emmanuel Macron lui a rendu hommage, déclarant que l’officier était « tombé en héros » et méritait « respect et admiration de la nation tout entière ».

« Mort pour la patrie. Jamais la France n’oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice », avait tweeté peu avant le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

L’ancien ministre Benoît Hamon a salué « la bravoure et le sacrifice » d’Arnaud Beltrame. Christian Estrosi, le maire de Nice a fait part de son « immense tristesse ». Laurent Wauquiez, le président de LR a tweeté : « Arnaud Beltrame : un héros français ». Nicolas Sarkozy estime pour sa part que « la République doit s’incliner » devant le sacrifice du gendarme.

L’Abbé Grosjean, prêtre du diocèse de Versailles, a cité un extrait de l’Evangile de saint Jean, « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » pour remercier le gendarme de l’exemple qu’il laisse.

Latifa Ibn Ziaten, la mère d’une des victimes de Mohamed Merah en 2012 a souligné son acte « d’extrême dévouement ».

Le journaliste Thomas Sotto a réclamé qu’une artère de la capitale porte son nom.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.