Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le « dircom » du pape François démissionne

DARIO EDOARDO VIGANO
GABRIEL BOUYS I AFP
Partager
Commenter

Après les "polémiques" sur la lettre de Benoît XVI, Mgr Viganò a présenté sa démission du poste de responsable de la communication du Saint-Siège. Le pape François l'a accepté "non sans difficultés".

Mgr Dario Edoardo Viganò n’est plus le préfet du Secrétariat pour la communication du Saint-Siège. Dans une lettre adressée le 19 mars au souverain pontife et publiée aujourd’hui, Mgr Viganò motive sa démission par « les nombreuses polémiques » autour de son action, qui ont « déstabilisé » le grand travail de réforme de la communication du Saint-Siège. Le pape François, dans sa réponse datée du 21 mars, explique qu’après avoir « longuement réfléchi », il « respecte sa décision » et accueille, « non sans difficultés », la démission du préfet.

Le 17 mars dernier, le Bureau de presse du Saint-Siège avait publié l’intégralité d’une lettre adressée par Benoît XVI à Mgr Viganò, après cinq jours de « polémique ». Lors de la présentation d’une collection sur la théologie du pape François, la lecture de cette lettre du Pape émérite par Mgr Viganò avait été critiquée, car seule une partie avait été rendue publique. De même, la photo transmise aux médias et accompagnant cette lettre avait été floutée.

Dans la lettre, Benoît XVI mentionnait « la continuité intérieure entre les deux pontificats, même avec toutes les différences de style et de tempérament ». Cette partie avait été rendue publique au contraire du dernier paragraphe dans lequel le Pape émérite s’étonnait de la présence parmi les contributeurs de la collection d’un théologien très critique sur son propre pontificat et celui de Jean Paul II.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]