Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

La lettre de Benoît XVI au sujet d’une collection sur le pape François

Partager
Commenter

Suite à des polémiques dans la presse, le Bureau de presse du Saint-Siège a publié le 17 mars 2018 l’intégralité d’une lettre adressée par Benoît XVI au préfet du Secrétariat pour la communication, Mgr Dario Edoardo Viganò. Dans un paragraphe jusqu’ici resté privé, Benoît XVI y exprime ses réserves sur la présence d’un théologien très critique dans un recueil sur le pape François.

Envoyée le 7 février dernier par le pontife émérite, la lettre avait été lue par Mgr Viganò en public, le 12 mars au soir, lors de la présentation d’une collection intitulée ‘La théologie du pape François’. Il s’agit d’un recueil de 11 petits volumes édités par la Librairie éditrice du Vatican, qui rassemble les contributions de plusieurs auteurs sur le magistère écrit et oral de l’actuel pontife.

“Suite aux nombreuses polémiques sur une prétendue manipulation sous forme de censure de la photographie“ de la lettre, rapporte le communiqué, le Vatican a donc décidé de publier l’intégralité de cette dernière. La photographie qui accompagnait la présentation de cette lettre de Benoît XVI sur Vatican News avait été critiquée pour sa partie floutée.

“Surprise“ de Benoît XVI

“Je voudrais exprimer ma surprise, écrit le pape émérite dans le paragraphe de la lettre non rendu public jusqu’alors, “sur le fait que parmi les auteurs figure aussi Hünermann, qui durant mon pontificat a été à l’initiative de critiques anti-papales“. L’Allemand Peter Hünermann, professeur émérite à l’université de Tübingen, “a attaqué de manière virulente l’autorité magistérielle du pape“, poursuit Benoît XVI, spécialement sur des questions morales. Cela concerne en particulier l’encyclique Veritatis Splendor (1993) de Jean Paul II.

Selon le communiqué de presse du Secrétariat pour la communication, la lecture publique faite de la lettre, le 12 mars, ne concernait que ce qui avait été retenu comme “opportun et relatif à une telle initiative“ – la présentation de la collection, à la veille du cinquième anniversaire du pontificat de François. Ce choix de ne pas lire le paragraphe en question a donc été motivé par la “discrétion“, et non avec “l’intention d’une censure“. Dans le reste de la lettre, Benoît XVI mentionnait “la continuité intérieure entre les deux pontificats, même avec toutes les différences de style et de tempérament“.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]