Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix », la prière de Saint François d’Assise

web-saint-franccca7ois-giotto-sermon_to_the_birds-c2a9wikimedia

© Wikipedia

Saint François d'Assise, Giotto.

Alain Kléan - publié le 08/03/18

C'est l’une des prières catholiques les plus connues au monde. Attribuée à Saint François d’Assise, elle n'a en réalité qu'un siècle d'existence.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Saint François d’Assise l’aurait sûrement signée sans difficulté. Mais il n’est pas à l’origine de cette prière connue dans le monde entier et qui débute par « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix ». On la doit en réalité à un auteur anonyme du début du XXe siècle. Son contenu et son titre original, « Prière au Sacré-Cœur » ne permet pas dans les faits de pouvoir en douter.




Lire aussi :
« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix » : la prière que saint François n’a pas écrite

Le succès de cette prière demeure néanmoins principalement dû à l’attribution de la prière à saint François, erreur vieille de plusieurs décennies. Elle l’est aussi par la richesse de son contenu conjuguée à une authentique simplicité.  Traduite dans toutes les langues ou presque, de très nombreux chants sont inspirés d’elle. Elle est quasiment devenue la prière officielle des scouts et des familles franciscaines ; les anglicans la considèrent comme la prière œcuménique par excellence ; des églises et des congrégations protestantes sont allées jusqu’à l’adopter comme texte liturgiques. Aleteia se devait de la proposer à ses lecteurs.

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix! Là où il y a de la haine, que je mette l’amour. Là où il y a l’offense, que je mette le pardon. Là où il y a la discorde, que je mette l’union. Là où il y a l’erreur, que je mette la vérité. Là où il y a le doute, que je mette la foi. Là où il y a le désespoir, que je mette l’espérance. Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière. Là où il y a la tristesse, que je mette la joie. O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé…qu’à consoler à être compris…qu’à comprendre à être aimé…qu’à aimer Car c’est en donnant…qu’on reçoit c’est en s’oubliant …qu’on trouve c’est en pardonnant…qu’on est pardonné c’est en mourant…qu’on ressuscite à la vie éternelle.
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement