Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

L’inattendu témoignage de foi de Bernard Tapie

BERNARD TAPIE
Partager

Dans une interview fleuve publiée ce jeudi dans l'hebdomadaire Le Point, Bernard Tapie, qui a révélé sa maladie à l’automne, se confie longuement sur son cancer, la mort, ses affaires… et plus inattendu, sa foi.

Son cancer, Bernard Tapie l’a découvert un peu par hasard. N’arrivant plus à déglutir correctement, il passe une batterie de tests. En juin 2017, le verdict tombe : l’homme d’affaires est atteint d’un cancer. Quelques semaines après une lourde opération pour soigner son cancer de l’estomac et de l’œsophage, il se confie dans un long entretien au Point où il aborde sa maladie bien sûr, mais aussi la mort, sa vision de la vie et sa foi.

« Personne n’échappe au coup de tonnerre. Le cancer, ça veut dire la mort », affirme-t-il en décrivant un long « parcours du combattant » et une chimiothérapie « très dure, très, très dure ». S’il reconnait que les effets de l’opération sont très violents, il insiste, encore et toujours, sur sa volonté de se battre : « J’ai plein de projets dans la tête et, si la chimio ne me met pas KO, j’ai bien l’intention de continuer ».

« Chaque jour qui se lève, c’est une fête ! »

Une combativité qui va de pair avec sa relation à la mort… et à Dieu. « J’ai une relation assez simple avec tout cela », confie-t-il. « D’abord parce que je suis croyant. Ma relation à la mort est lucide et décomplexée, sans crainte et sans peur ».

Un conseil pour la route ? « Quand tu as la santé et qu’autour de toi ils l’ont aussi, putain, chaque jour qui se lève, c’est une fête ! C’est une vraie fête ! Va au boulot heureux. Les ennuis que tu as depuis avant-hier, tu t’en fous, excuse-moi mais tu t’en fous vraiment ! La vie est trop belle. Mais n’attends pas d’avoir perdu la santé pour te rendre compte qu’elle est essentielle ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]