Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Le jour où ces femmes ont sauvé une mère à bout

BOY AIRPORT
Partager
Commenter

C'était dans un aéroport aux États-Unis. Des femmes ont formé un cercle autour d'eux et un miracle s'est produit.

Avant toute chose, mettez de côté toutes ces scènes d’enfants qui pleurent dans les avions ou dans les train, avec autour d’eux ce lot de passagers exaspérés. Ce sont des situations que nous avons tous vécu. Soit en tentant en vain de calmer notre enfant. Soit en nous indignant nous-même de l’impuissance de parents décidément inefficaces. Pourquoi les mettre de côté ? Parce que des choses  inattendues peuvent survenir et changer le dénouement d’une situation que l’on croit avoir vécue mille fois.

Notre histoire simple et réconfortante par son humanité se passe au début du mois de février. Beth Bornstein Dunnington, journaliste et actrice américaine, attend son avion à l’aéroport de Los Angeles (États-Unis) pour se rendre à Portland. Là, une femme tente de maîtriser son petit garçon qui, en pleine crise de nerfs, se couche par terre en hurlant. Il refuse catégoriquement de monter dans l’avion. La mère, enceinte, est désemparée et semble à deux doigts de craquer. L’appel pour l’embarquement immédiat est annoncé. La suite, c’est Beth Bornstein Dunnington qui le  raconte sur Facebook.

« N’en pouvant plus, la mère s’est mise à son tour par terre. Elle pleurait et criait en même temps que lui. Alors il s’est passé quelque chose de magnifique (j’en pleure encore…). Nous étions quelques femmes à cet endroit du terminal — peut être six ou sept. Nous avons fait un cercle autour de la maman et de son petit garçon. Nous nous sommes approchées doucement avant de nous agenouiller à leurs côtés. Spontanément, je me suis mise à chanter « The Itsy Bitsy Spider » (la chanson d’un film d’animation pour enfants très connu). Une autre femme a sorti de son sac une orange qu’elle a épluchée pour la donner à la mère qui était en pleurs. Une troisième femme a offert au garçon un jouet, tandis qu’une autre est allé leur chercher une bouteille d’eau. La maman avait un gobelet dans son sac, que l’une d’entre nous a rempli et donné à son fils qui, tout étonné, a bu le verre en étouffant ses sanglots… »

Le post de Facebook qui raconte cette belle histoire a compté pas moins de 18 000 likes, ce qui est rien à côté du nombre de partage de mamans blogeuses. À tel point que ce récit a fini qui par attirer l’attention des grands médias nationaux, comme le quotidien américain USA Today.

« Depuis cette histoire s’est répandue comme une trainée de poudre. Elle a suscité des commentaires et de nombreux témoignages similaires qui soulignent combien nous avons tous soif de bonté » a ajouté Beth Bornstein Dunnington en actualisant son témoignage sur son blog.

« Quelques femmes, un simple geste de gentillesse envers une maman et son petit qui avaient tout simplement besoin d’aide – voilà ce qui semble avoir touché le cœur de tant de personnes. Ne sommes-nous pas friands de gentillesse par les temps qui courent ? Il n’y avait rien d’héroïque, même si à ce moment là, il semblait si important d’aider cette jeune mère et son fils et de leur permettre d’embarquer quand-même dans l’avion ». Parmi les réponses les plus émouvantes qu’elle a reçu, Beth Bornstein Dunnington se souvient surtout de ceux qui lui ont dit que son témoignage avait changé quelque chose en eux. Depuis, ils ne fréquentaient plus les lieux publics sans observer si personne n’avait besoin de leur aide. N’est-ce pas une fin encourageante pour cette petite histoire apparemment banale ?

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]