Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Mon Bon ange, penchez-vous sur mon petit lit… »

Partager

Les anges gardiens sont nos protecteurs pour la vie. Ils le sont pour les enfants aussi. Encore faudrait-il leur apprendre quelques prières…

Les anges sont des créatures invisibles. Pourtant ils sont nos compagnons pour la vie, toujours présents, toujours prêts à nous écouter et encore plus prompts à nous consoler. « Pour l’amour de Dieu, Écoutez-les ! », exhortait Padre Pio, le saint le plus populaire d’Italie. Il appelait son ange gardien « le petit compagnon de mon enfance », tant la réalité de cette présence était concrète chez lui depuis tout petit.

Non seulement il lui disait bonjour tous les matins en se levant, mais il en avait fait son « compagnon de jeu ». L’ange lui apparaissait sous les traits d’un autre enfant, doté d’une douceur infinie. Oui, doté d’une douceur infinie, confirment d’autres mystiques, mais pour eux, plutôt vêtus d’un habit bleu clair et d’une ceinture de perles, leur tête ceinte d’une couronne de roses, leurs mains jointes en prière et les yeux levés au ciel.

Il faut parler des anges aux enfants, encourageait Padre Pio. Les anges inspirent images et pensées, et leur pouvoir d’intercession est infini dès le plus jeune age. Il est ce « meilleur ami » dont le jeune enfant a besoin lui aussi pour confier ses peines et ses préoccupations. Mais voilà, souvent délaissés des prières des adultes, ils le sont également des enfants. Il faudrait leur dire que ce petit compagnon est là pour veiller sur eux et sur leurs proches. Alors pourquoi ne pas commencer par leur apprendre cette petite prière, ça les rassurerait et vous permettra de renouer cette relation privilégiée avec ces merveilleux anges de Dieu :

« Mon Bon ange. Veillez sur moi quand je m’éveille
Bon Ange, puisque Dieu vous l’a dit.
Et chaque nuit quand je sommeille,
Penchez-vous sur mon petit lit.
Ayez pitié de ma faiblesse,
À mes côtés marchez sans cesse.
Parlez-moi le long du chemin
Et pendant que je vous écoute,
De peur que je ne tombe en route,
Bon Ange, donnez-moi la main.
Ainsi soit-il ». Prière tirée de l’Évangile de la Vie

Qui des séraphins ou des chérubins sont les plus proches de Dieu ? Et nos anges gardiens ? Découvrez la hiérarchie des anges en cliquant sur la première image de ce diaporama.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]