Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Ces personnalités marquées par leurs années de scoutisme

JEAN-JACQUES GOLDMAN
Facebook I Scouts et Guides de France
Partager

Jean-Jacques Goldman, Vianney, Jean Dujardin... à l’occasion de la Journée mondiale du scoutisme, Aleteia a retrouvé leurs témoignages enthousiastes à l'égard de cette école de la vie !

Ils sont chanteurs, acteurs, présentateurs, et ont tous en commun d’avoir été scouts dans leur jeunesse. À l’occasion de la Journée mondiale du scoutisme, Aleteia a retrouvé leurs témoignages enthousiastes à l’égard du scoutisme, autant sur les valeurs véhiculées par le mouvement que sur leur expérience vécue qui a forgé leur caractère, et parfois même, leur carrière !

Jean-Jacques Goldman, totémisé « caffra arrogant et décidé »

JEAN-JACQUES GOLDMAN
Facebook I Scouts et Guides de France

Le célèbre chanteur de variétés, élu de nombreuses fois personnalité préférée des Français entre 2013 et 2017, passe une enfance solitaire jusqu’à ce qu’il s’ouvre aux autres dans un groupe parisien des Éclaireurs de France, association laïque du scoutisme français, qu’il fréquente pendant dix ans. C’est là, lors des veillées autour d’un feu, qu’il découvre et se passionne pour la guitare. Son totem était « caffra arrogant et décidé ». Le caffra étant une sorte de chat sauvage…

En 2007, le chanteur confiait au Figaro« J’ai été scout pendant dix ans de 6 à 16 ans chez les Éclaireurs laïcs. Ce fut une expérience très importante qui fut d’ailleurs déterminante. Notamment en termes d’emploi du temps puisque l’on y passe tous ses mercredis, ses dimanches et ses week-ends de vacances. L’idée de BA (la bonne action) qui fait sourire tous les gens très intelligents est fondamentale pour moi. J’ai tout appris, c’était physique mais la musique avait une grande place puisqu’on faisait des veillées. Et on chantait. C’est là que j’ai appris à jouer de la guitare. J’ai également découvert la vie en collectivité.»

Plus tard, Jean-Jacques Goldman a composé le chant de promesse des louveteaux (8-10 ans) des Scouts de France. Et il s’est également invité dans le deuxième album du chanteur Grégoire, pour un duo intitulé « La Promesse », qui rappelle le passé scout des deux compositeurs.

Vianney, des Europe à la pop

VIANNEY SINGER
Patrick S. I CC BY 2.0

Jeune auteur-compositeur-interprète, catholique assumé, engagé dans l’accueil de personnes sans domicile fixe, Vianney est passionné de chanson depuis qu’il a 12 ans. Styliste de formation, il sort son premier album en 2014. A 24 ans, il remporte le trophée d’artiste interprète de l’année aux Victoires de la musique 2016Vianney fut chef de patrouille, puis assistant chef de troupe à Paris, chez les Scouts d’Europe. Expérience qu’il racontait à L’Express, en février 2016 : « Les scouts sont de vrais rebelles, ils croient en la vérité de la nature, aux liens entre les hommes, et font des choses complètement décalées par rapport à la société ».

Julien Clerc, sa préférence ? Les Scouts de France

JULIEN CLERC
Facebook I Scouts et Guides de France

Le célèbre interprète de Femmes je vous aime et de Ma Préférence fut éclaireur aux Scouts de France, à Paris. Le site de la Toile Scoute, association indépendante au service du scoutisme, le cite : « La vie en commun m’a appris à être sociable mais aussi à me défendre et à me débrouiller seul. On ne s’ennuyait jamais. Les chefs étaient très inventifs et nous faisaient découvrir des tas de choses très enrichissantes. (…) J’étais toujours très ému et content de chanter autour du feu. C’était très beau, on chantait en harmonie. (…) J’ai continué à fréquenter mes amis « éclés » pendant longtemps. Chez eux, j’ai appris à développer mon sens des responsabilités et à respecter les autres. J’avais appris la vie, tout simplement ».

Yves Duteil, des installs au « Petit pont de bois »

YVES DUTEIL
AFP PHOTO I BERTRAND GUAY

Le père de la douce chanson Prendre un enfant, meilleure chanson française du XXe siècle selon le mensuel Notre Temps, fut louveteau dès ses 10 ans, puis scout. Dans une interview à La Croixil souligne que la vie de groupe qu’il a vécue chez les scouts, « lui a permis de sortir de son silence »… pour le plus grand bonheur de ses fans ! Il décrit ses dimanches en forêt comme des « journées nature », et se rappelle avec émotion de ses cheftaines : « J’ai le souvenir d’une cheftaine, qui s’appelait Baloo, et avec qui j’ai encore correspondu cette année. »

Plus généralement, il affirme que « le scoutisme fait grandir en sociabilité, on est au milieu d’un groupe, on n’est plus solitaire, comme j’avais l’habitude de l’être dans ma vie. Cela inculque aussi un sentiment de responsabilité lorsqu’on monte en grade. J’étais le chef de la patrouille des Lynx, il fallait que j’assure ! Le scoutisme est un apprentissage de la vie en commun, davantage que l’école car c’est une école de la débrouillardise, il faut arriver à construire quelque chose à partir de ce qu’on trouve sur place. »

Jean Dujardin, scout avant de devenir the Artist

JEAN DUJARDIN
© TF1
Jean Dujardin au 20h de TF1, le 11 février 2018.

Jean Dujardin, dont la carrière d’acteur a débuté avec la série Un gars, une fille, a connu ensuite au cinéma un grand succès dans des rôles comiques, dans Brice de Nice et dans les deux adaptations d’OSS 117. Après le succès de The Artist, sa carrière prend une tournure internationale avec des rôles dans de grandes productions américaines.

Lors de son passage sur le plateau de TF1 pour évoquer son nouveau film Retour du héros, le 11 février dernier, la présentatrice en a profité pour interroger l’acteur sur une photo que ce dernier avait posté sur son compte Instagram, le révélant en partance pour un camp scout. Jean Dujardin, ancien scout de France à Plaisir, dans les Yvelines, lui répond : « J’y ai rencontré des amis pour la vie. C’est là que j’ai fait mes premiers sketchs, lors des veillées scoutes ! Je pense que c’est ici que j’ai vraiment commencé à exister. Ça m’a donné de la confiance. »

Pierre Bellemare, la meilleure affaire, le plus bel investissement, c’est le scoutisme!

PIERRE BELLEMARE
ActuaLitté I CC BY-SA 2.0

Animateur de télévision, il est connu pour avoir créé en 1987 sur TF1 la première émission de télé-achat, Le Magazine de l’objet devenue ensuite Téléshopping. Il est le présentateur à la fois le plus âgé et ayant la plus grande ancienneté à l’écran. Scout de France à la 28ème Paris, la Toile Scoute rapporte son engouement pour le scoutisme, supérieur à celui pour ses études : « J’ai toujours été très fier d’être scout, et j’y consacrais tellement de temps que c’est sans nul doute la raison pour laquelle j’ai loupé mes études. Toutes les règles élémentaires qui m’ont formé chez les scouts me sont dix fois plus utiles aujourd’hui que l’enseignement reçu à l’école. »

Alors si vous ne l’avez pas encore fait, inscrivez vite votre enfant chez les scouts !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]