Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

1,5 million de chapelets confectionnés à Bethléem pour les JMJ Panama 2019

ROSARY-BETHLEHEM
P Deliss / GODONG
Partager

Un désir du pape François qui s'est inscrit symboliquement comme premier participant au grand rendez-vous mondial de la jeunesse.

Un million et demi de chapelets en bois d’olivier fabriqués à Bethléem par des familles dans le besoin, pour les donner aux jeunes des JMJ. Tel est le projet dont Mgr Pierre Bürcher, évêque émérite de Reykjavik (Islande), se fait le promoteur à la demande du pape François pour encourager les jeunes à prier le Rosaire pour la paix dans le monde et en particulier pour Jérusalem et le Moyen-Orient, lors de leur prochaine rencontre mondiale, au Panama, du 22 au 27 janvier 2019. La fabrication des chapelets, commencée en octobre dernier, impliquent une dizaine d’ateliers entre Beit Sahour, Beit Jala et Bethléem, qui devront avoir fini d’ici octobre prochain, pour être embarqués du port d’Ashdod (Israël), et arriver à temps au Panama, à plus de 12 000 kilomètres de là.

Le projet a un nom AveJmj: « Ave » pour indiquer la prière du Rosaire à Marie, et « Jmj » les Journées Mondiales de la jeunesse, mais aussi les initiales des noms de Jésus, Joseph et Marie, expliquent les organisateurs. Les artisans auront besoin d’un total de 81 millions de grains et d’1,5 million de petites croix en bois, à assembler sur 750 kilomètres de fil élastique, pour que les chapelets puissent être portés au poignet, comme aiment les jeunes. Pour apprendre aux jeunes à prier le rosaire, une application sera également développée en attendant, qu’ils pourront télécharger directement sur leur smartphone.

Projet providentiel

Le projet AveJmj donne du travail à des centaines d’habitants de Bethléem et des environs. Pour certains ateliers, menacés de fermeture, cette démarche est arrivée comme une vraie bénédiction du ciel. Parmi les personnes embauchées beaucoup de chrétiens mais aussi des musulmans. Sur chaque croix, le mot Bethléem est gravé au laser d’un côté — pour se souvenir d’où il vient — et JMJ 2019 de l’autre. 50 000 chapelets auraient déjà été fabriqués à ce jour. D’après certains calculs, rapportés par les organisateurs, chaque chapelet coûtera environ un dollar et, par conséquent, le projet nécessitera un financement d’1,5 million de dollars, dont les coûts de matériel, de personnel et de transport. Après avoir appris de l’archevêque de Panama, Mgr José Domingo Ulloa, que la place de la Journée Mondiale de la Jeunesse ne pourrait accueillir que 500 000 personnes, il a été établi que chaque participant aux JMJ recevrait trois chapelets : un pour lui-même, un pour donner à ceux qui se réuniront au Panama, et un à rapporter à une personne de leur pays d’origine. Une petite image du pape François sera également ajoutée au paquet.

Alors que les milliers de chapelets sont en cours de fabrication en Terre Sainte, le pape François, lui, pendant l’Angélus du dimanche 11 février, s’est inscrit symboliquement comme premier participant aux JMJ de Panama, invitant tous les jeunes du monde à « vivre avec foi et enthousiasme cet événement de grâce et de fraternité ». Dix heures plus tard, plus de 200 groupes ont commencé à s’inscrire.

 

 

 

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]