Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

La première église bretonne du XXIe siècle vient d’être consacrée

Álvaro Siza
Église Saint-Jacques-de-La-Lande.
Partager

L'église Anastasis à Saint-Jacques-de-la-Lande, ville de l'agglomération rennaise, est la première depuis 50 ans a être construite en Bretagne.

La toute première église du XXIe siècle, baptisée Anastasis (Résurrection en grec), vient d’être inaugurée par Monseigneur Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, le 11 février 2018. Imaginée par le célèbre architecte portugais Alvaro Siza, son style détonne. Un design résolument contemporain qui n’est pourtant pas sans rappeler les édifices des années 1950-1960, comme l’église de Claude Parent à Nevers.

Émotion lors de la consécration

« La parole de Dieu est prononcée pour la première fois dans cette architecture », a déclaré Monseigneur d’Ornellas lors de son homélie, devant près de 200 personnes venues participer à la première messe célébrée. Le quartier avait définitivement besoin d’une église. Interrogée par 20minutes, une paroissienne — installée à Saint-Jacques depuis sept ans — a confié parcourir plusieurs kilomètres tous les dimanches pour aller à la messe. Aujourd’hui son quotidien, et celui de beaucoup d’autres paroissiens, va changer grâce à la construction de ce nouvel édifice. En plein essor démographique, il devenait urgent de répondre aux attentes d’une communauté chrétienne en besoin. « Il y avait une attente d’une église de la part d’une population très cosmopolite qui augmente en permanence », a confié le père Joseph Lecoq, curé de la paroisse, au journal 20minutes.

Une église résolument moderne

Connexion internet, vidéo-projecteur, ascenseur… Cette nouvelle église est résolument ancrée dans son temps. Conçue pour se fondre dans le quartier, elle a été réalisée en béton et s’intègre donc discrètement au milieu des immeubles. Autre détail : elle n’a pas de clocher mais un campanile doté de trois cloches. Ces innovations le diocèse les justifie par une évolution logique :  « C’est une église du XXIe siècle, on n’allait quand même pas construire comme dans le passé », a-t-il confié à 20 Minutes.

Le coût total de la construction, estimé à 3 millions d’euros, a été financé par le diocèse de Rennes ainsi que par des donations et du mécénat. Signe du fort dynamisme du diocèse, un autre projet d’église est également prévu. Le nouveau quartier rennais de Bau-Chardonne, qui accueillera 2600 nouveaux logements, nécessitera également un nouveau lieu de culte.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]