Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un chanoine candidat à l’Académie française

Dominique-Marie Dauzet
Dominique-Marie Dauzet
Partager

L'habit vert cohabitera-t-il bientôt avec l'habit blanc ? Le frère prémontré, Dominique-Marie Dauzet, de l'abbaye de Mondaye, vient de faire acte de candidature à l'Académie française pour occuper le fauteuil d'Alain Decaux, décédé le 27 mars 2016.

Inconnu du grand public, le frère Dominique-Marie Dauzet n’est pourtant pas totalement étranger à l’Académie française. Agé de 56 ans et chanoine à l’abbaye de Mondaye depuis 1985, il a déjà reçu deux distinctions de la part de l’Académie suite à la publication de différents ouvrages. En 1996, il reçoit le prix Montyon pour sa Petite vie de saint Norbert et en 2007 celui du cardinal Grente pour son livre La Mystique bien tempérée. Écriture féminine de l’expérience spirituelle XIXe-XXe siècle.

Maître en théologie et docteur en histoire des religions (EPHE-Sorbonne), il a publié de nombreux travaux d’hagiographie et d’histoire de la spiritualité, domaines qui le passionnent. Outre ses nombreux travaux, notamment sur l’histoire des prémontrés, il porte une affection particulière pour la vie des saints. À ce titre, il a publié de nombreux ouvrages comme saint Martin de Tours, Petite vie de sainte Foy, mais aussi un Dictionnaire des évêques de France au XXe siècle. Il s’est également passionné pour la vie de Claire de Castelbajac (1953-1975) à qui il a consacré la toute première biographie : Claire de Castelbajac, que ma joie demeure. Jeune fille à la courte existence, elle a été marquée toute sa vie par une aspiration à la sainteté.

Un frère « en campagne »

Selon les règles de l’Académie, tout le monde peut faire acte de candidature, la seule condition : être âgé de moins de 75 ans. Avant le jour du vote, les candidats se présentent devant les académiciens pour « faire campagne ». Depuis 1816, les candidats n’avaient pas le droit d’entrer en contact direct avec les académiciens pour ne pas les influencer. Mais l’Académie est revenue sur cet usage et applique, désormais, la règle de 1752 (article 7), qui indique que les visites sont autorisées mais que les académiciens peuvent accepter ou non cette rencontre.

Contacté par Aleteia, le frère Dominique-Marie Dauzet souhaite, pour le moment, rester discret sur les motivations qui l’ont poussé à candidater. Une réserve qu’il justifie par son statut de religieux. Les prémontrés (chanoines et non moines), suivent la règle de saint Augustin. Ces religieux vivent en communauté mais ils peuvent également exercer divers ministères en dehors de leur abbaye. Dominique-Marie Dauzier a été, ainsi, aumônier au centre pénitentiaire de Caen et conservateur des Archives diocésaines de Bayeux. Il est actuellement professeur de théologie spirituelle au Centre d’Études théologiques de Caen mais aussi membre du Service national de pastorale liturgique et sacramentelle (SNPLS) à la Conférence des évêques de France, chargé du dossier « Liturgie des heures ».

D’autres ecclésiastiques à l’Académie

Si le frère Dominique-Marie Dauzet a la chance de remporter ce siège, il rejoindra un autre ecclésiastique. Élu en 2008, Monseigneur Claude Dagens, évêque émérite d’Angoulême, a succédé à l’historien René Rémond. Le cardinal Jean-Marie Lustiger a également fait partie de l’Académie, de 1995 jusqu’à sa mort en 2007. Il avait remplacé le siège du cardinal Decourtray. Il faudra, désormais, attendre le 8 mars prochain pour savoir si un second religieux viendra prendre place au sein de la prestigieuse Académie.

Tags:
religieux
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.