Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 29 mars |
Sainte Gladys
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Quand la soutane siégeait à l’Assemblée nationale

FELIX KIR

STF I AFP

Le chanoine Kir (1876 – 1968).

Agnès Pinard Legry - publié le 25/01/18

L’abbé Pierre, le chanoine Kir, Mgr Dupanloup… plusieurs hommes d’Église ont siégé à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

La manière dont se vêtir est-ce déjà de la politique ? Alors que le bureau de l’Assemblée nationale vient d’interdire le port de signes religieux ostensibles par les députés dans l’hémicycle, Aleteia vous propose de (re)découvrir des ecclésiastiques qui siégèrent à l’Assemblée nationale et au Sénat de la IIIe à la Ve République.


FRENCH ASSEMBLY

Lire aussi :
Le port de signes religieux « ostensibles » bientôt interdit à l’Assemblée ?

Car les hommes d’Église furent relativement nombreux à siéger. Que ce soit au moment de la Révolution française avec l’abbé Sieyès, l’abbé Grégoire et l’évêque Talleyrand (qui fut même le Président de l’Assemblée nationale constituante), au début du XXe siècle avec l’abbé Lemire, député du Nord qui œuvra à une réconciliation entre les classes populaires et l’Église, ou un peu plus récemment l’abbé Pierre qui fut élu comme député de Meurthe-et-Moselle en octobre 1945, les ecclésiastiques ont fait partie de la vie politique française.

L’abbé Jules Lemire, député et maire d’Hazebrouck, dans le Nord, a également marqué le début du XXe siècle en amorçant le catholicisme social (il a notamment fondé la Ligue Française du Coin de Terre et du Foyer et est à l’origine des jardins ouvriers). Mgr d’Hulst, élu député du Finistère en 1892, a également marqué les cœurs et les esprits en fondant l’Institut catholique de Paris. Il a œuvré à relever le niveau des études, surtout celle des sciences sacrées, au sein du clergé français. Tour d’horizons en image.

Tags:
Politique
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement