Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 25 février |
Saint Nestor de Pamphylie
home iconBelles Histoires
line break icon

Porteur de trisomie 21, Hugues est un commerçant de choc

HUGUES MARKET

© Les Bonnes Bouilles de Bouillac

Athénaïs Clicquot - Publié le 03/02/18

Depuis presque six ans, les villageois de Belvès (Périgord) croisent un duo pas comme les autres sur le marché.

Tous les samedi, Gilles Versluis, éleveur de porcs gascons, vend ses produits sur le marché, aidé par Hugues, porteur de trisomie 21, révèle le site Positivr. Et ce duo de choc ne passe pas inaperçu ! Pour Gilles, cette collaboration est essentiel : il veut redonner aux handicapés mentaux une place dans la société. « Je ne veux pas “changer” le regard des gens car je les ai toujours trouvé bienveillants, mais je veux sortir le handicap des centres spécialisés. Autrefois, il y avait dans chaque ville, dans chaque village, une personne handicapée mentale. Aujourd’hui, elles sont prises en charge dans des institutions, regroupées entre elles et pour les autres, la question du handicap disparaît de la vie quotidienne. », confie-t-il à Positivr.

HUGUES MARKET
© Les Bonnes Bouilles de Bouillac

Ce désir de repenser la place des handicapés dans la société a germé lorsqu’il a donné naissance à deux garçons, dont l’un était atteint de trisomie 21. C’est dans ce contexte qu’il rencontre Hugues. Alors qu’il fait rentrer son fils dans un institut médico-éducatif, il rencontre le jeune homme, alors âgé d’une vingtaine d’années. Ils commencent à collaborer ensemble pour le Téléthon, puis Gilles, décide de mettre en place un stand pour vendre ses produits directement sur le marché. Hugues lui donne un coup de main et il se révèle être un commerçant hors pair !




Lire aussi :
Sa trisomie lui ferme des portes, elle ouvre celles de sa pâtisserie !

Ce duo de choc est terriblement efficace ! Tandis que Hugues prend les commandes et pèse les produits, Gilles encaisse les clients. Pour continuer dans cette voie, le commerçant a d’ailleurs monté une association : les 3B, les Bonnes Bouilles de Bouillac. Un des membres de l’association témoigne : « Avec Hugues, les gens sont obligés de sortir de leur zone de confort. Ce n’est pas une relation client-commerçant conventionnelle. Il est très direct et ne fait pas de détours. »

À l’avenir, Gilles souhaite multiplier ces collaborations sur les marchés avec de jeunes handicapés.




Lire aussi :
« Je suis atteint de trisomie 21 et ma vie vaut la peine d’être vécue »

Tags:
handicapTrisomie 21
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
NEWBORN,
Mathilde de Robien
Dix prénoms originaux dérivés de Joseph
5
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
6
Domitille Farret d'Astiès
Témoignages : heureux comme un scout !
7
Jeanne Larghero
La liberté de ne pas croire, un droit de l’homme ou un non-sens ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement