Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Sites de streaming : attention danger pour vos ados !

Surprised Young Man with
By Sabphoto | Shutterstock
Partager

Les vidéos en streaming sont certes une solution pratique, parfois gratuites, mais non sans danger pour les adolescents qui peuvent être confrontés très tôt à des images pornographiques. Comment cela peut-il arriver ? Que faire pour l’éviter ?

Les vidéos en streaming sont monnaie courante chez les adolescents : accessibles sur l’ordinateur familial, la tablette ou leur smartphone, souvent gratuites, elles permettent de regarder un match de foot, un film ou une série, n’importe où, jusque dans les cours de récréation ! Et pourtant, si le contenu des vidéos n’est pas malsain en soi, certains sites les hébergeant affichent parfois brutalement sur les écrans des publicités à caractère pornographique, première porte d’entrée des adolescents dans le monde de la pornographie.

Qu’est-ce qu’un site de streaming ?

Le streaming, de l’anglais stream, qui signifie ruisseau, et par extension, fait référence à la notion de flux, permet la lecture sur internet de vidéos en continu, sans avoir besoin de les télécharger. Il existe des sites légaux (c’est-à-dire qui respectent les droits d’auteur) et des sites illégaux, des sites gratuits et des sites payants. Le streaming légal peut être gratuit, comme sur YouTube ou Dailymotion, ou payant, comme sur Netflix ou Canalplay, ces derniers donnant accès à un catalogue en ligne de films récemment sortis en salles, contre un abonnement compris entre 7 et 14 euros par mois.

Au contraire, des sites comme Purevid et Mixture Cloud pratiquent un streaming illégal. Ils proposent du contenu sans l’accord des auteurs, ce qui constitue un délit. Bien souvent, pour attirer le chaland, ces sites sont gratuits, retranscrivent aussi bien des séries américaines que des matchs de football, et se financent grâce à des réseaux de publicité agressive (pornographie, sites de rencontre, voyance, jeux en ligne…). Bien que le contenu recherché par l’utilisateur ne soit pas pornographique, ces sites regorgent de publicités pornographiques, qui surgissent via des fenêtres appelées « pop-up », s’affichant inopinément à l’écran, sans avoir été sollicitées par l’utilisateur.

Un vrai danger pour les enfants et adolescents

Selon une étude OpinionWay, menée début 2017 pour Ennocence, association spécialisée dans la protection des enfants contre les risques d’exposition à la pornographie en ligne, 55 % des parents estiment que leurs enfants regardent des vidéos sur des plateformes de streaming et de téléchargement illégales, et ce, à raison d’au moins une fois par semaine pour 33 % d’entre eux. L’association Ennocence souligne que les enfants sont en moyenne âgés de 11 ans lorsqu’ils sont exposés pour la première fois à des images pornographiques sur la toile. 14% des 9-16 ans et 36% des 15-16 ans ont déjà surfé sans le vouloir sur un « site pour adultes ».

Or « la pornographie est grave », affirme Inès de Franclieu dans son livre Amour et sexualité. « Elle met le jeune en état de dépendance et cette addiction aura des répercussions négatives non seulement sur lui-même, comme toute drogue, mais aussi sur sa future vie de couple. La pornographie véhicule l’image mensongère d’une sexualité totalement dépourvue de sentiment. Les corps excités sont soumis à – et infligent – une réelle violence. »

Que faire pour protéger son enfant des images pornographiques ?

Éviter d’exposer ses enfants à des sites de streaming illégaux semble fondamental. La fameuse fenêtre « pop-up » est responsable à 72% des glissements non provoqués vers des sites classés X. « Internet est aujourd’hui un vrai lieu de sociabilité pour les jeunes, c’est un espace public, mais il n’y a pas d’accompagnement. On ne va pas laisser un enfant de 8 ans tout seul dans la rue, mais on le laisse seul sur Internet », déplore Gordon Choisel, le président d’Ennocence.

Sans remplacer le rôle primordial de la surveillance et de l’éducation des parents, l’usage d’un logiciel de contrôle parental et l’utilisation d’un bloqueur de publicités sont fortement conseillés. Un logiciel de contrôle parental est un logiciel que les parents installent sur l’ordinateur familial (ou sur celui de l’enfant), permettant de bloquer l’accès à des sites indésirables pour les enfants (pornographie, jeux d’argent…) et de limiter les horaires de connexion. Il est souvent fourni par le fournisseur d’accès internet.

Enfin, discuter, parler, expliquer, avertir ses adolescents de la malveillance de certains sites et des conséquences que peuvent avoir des images pornographiques sur leur personne est devenu une nécessité absolue aujourd’hui. Éduquer au beau, au bon et au vrai, apprendre à savoir dire non et à détourner la tête, tout cela relève de la responsabilité des parents actuels. Car même si les portables seront interdits à l’école et au collège dès la rentrée 2018, comme annoncé par le gouvernement le 10 décembre dernier, les adolescents ne sont pas en reste pour braver les interdits et trouver d’autres lieux.

Le président d’Ennocence, Gordon Choisel, invité du Grand Matin Sud Radio en octobre dernier, affirmait : « La meilleure solution, si tant est qu’il y en ait une, c’est qu’il y ait une prise de conscience qui aboutisse à une attaque en règle de ces sites, qui permette de manière active et sans relâche d’empêcher au maximum ces sites d’exister. Avec, dans le même temps, une campagne d’information pour révéler aux parents les dangers et les inciter à en avoir conscience pour en discuter avec leurs enfants. »

> Voir la vidéo de sensibilisation de Ennocence

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]