Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aidez-nous à garder la lumière allumée.
ENGAGEZ-VOUS
Aleteia

Le beau symbolisme de la médaille miraculeuse

MIRACULOUS MEDAL
Partager

"Faites frapper une médaille sur ce modèle. Les personnes qui la porteront avec confiance recevront de grandes grâces."

La médaille miraculeuse compte parmi les objets de piété les plus populaires chez les catholiques. Depuis que Catherine Labouré en reçut une vision en 1830, un grand nombre de miracles lui furent attribués, et cette modeste médaille est devenue célèbre dans le monde entier. Aujourd’hui encore, elle est portée par des milliers de personnes. Mais connaissez-vous son histoire et sa symbolique ?

Un jour, alors que la jeune Catherine Labouré, novice chez les Filles de la Charité, était en prière, elle reçut une vision de la Vierge lui demandant de créer une médaille reflétant ce qu’elle avait vu :

Le 27 novembre 1830, la Sainte Vierge apparaît de nouveau à Catherine dans la chapelle. Cette fois, c’est à 17h30, pendant l’oraison des novices, sous le tableau de saint Joseph (emplacement actuel de la Vierge au globe). D’abord Catherine voit comme deux tableaux vivants qui passent, en fondu enchaîné, et dans lesquels la Sainte Vierge se tient debout sur le demi-globe terrestre, ses pieds écrasant le serpent. Dans le premier tableau, la Vierge porte dans ses mains un petit globe doré surmonté d’une croix qu’elle élève vers le ciel. Catherine entend : « Cette boule représente le monde entier, la France et chaque personne en particulier. »Dans le deuxième tableau, il sort de ses mains ouvertes, dont les doigts portent des anneaux de pierreries, des rayons d’un éclat ravissant. Catherine entend au même instant une voix qui dit : « Ces rayons sont le symbole des grâces que je répands sur les personnes qui me les demandent. » Puis un ovale se forme autour de l’apparition et Catherine voit s’inscrire en demi-cercle cette invocation en lettres d’or : « Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. » Alors une voix se fait entendre : « Faites, faites frapper une médaille sur ce modèle. Les personnes qui la porteront avec confiance recevront de grandes grâces. »Enfin le tableau se retourne et Catherine voit le revers de la médaille : en haut une croix surmonte l’initiale de Marie, en bas deux cœurs, l’un couronné d’épines, l’autre transpercé d’un glaive.

Catherine confia cette vision à son directeur spirituel, qui, avec l’approbation de l’évêque, lança la production de la médaille. Elle fut d’abord produite à 2 000 exemplaires, que les Filles de la Charité commencèrent à distribuer après une terrible épidémie de choléra. Dès lors, les guérisons et les conversions se multiplièrent. Au moment de la mort de Catherine en 1876, il s’en était déjà écoulé plusieurs millions. Cette médaille s’avéra être un réel soutien spirituel et de nombreuses âmes retournèrent à Jésus par le biais de cette dévotion renouvelée à la Vierge Marie.

Sur cette médaille sont reproduits les différents symboles reçus par Catherine dans sa vision :

Sur l’avers de la médaille

L’avers de la médaille représente l’Immaculée Conception. Ses pieds sont posés sur une demi-sphère et ils écrasent la tête d’un serpent. La demi-sphère représente le demi-globe terrestre, donc le monde, alors que le serpent symbolise le mal. On peut y voir une référence à cette phrase de la Genèse : « Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. » (Gn 3,15) La Vierge Marie est engagée elle-même dans le combat spirituel. En acceptant de porter le Fils de Dieu, elle est devenue une force contre le mal.

De sa main sortent des rayons symbolisant toutes les grâces accordées à ceux qui demandent son intercession.

Elle est entourée de la phrase « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. » La Vierge demanda à ce que cette prière simple figure sur la médaille pour qu’elle soit priée fréquemment et que tous puissent demander son intercession.

Sur l’envers de la médaille

Au centre figure la lettre M surmontée d’une croix. Le M est bien sûr l’initiale de Marie, et la croix celle du Christ. Les deux signes enlacés montrent le rapport indissoluble qui lie le Christ à sa Mère. Marie est associée à la mission du Salut de l’humanité par son Fils. Une dévotion profonde à Marie nous ramène à son Fils Jésus.

En dessous sont représentés deux cœurs, l’un couronné d’épines – le Sacré-Cœur de Jésus – et l’autre, le Cœur Immaculé de Marie, transpercé d’un glaive. Ces deux cœurs sont le symbole de l’amour infini du Christ et de Marie pour le monde.

Au pourtour de la médaille figurent douze étoiles correspondant aux douze apôtres et représentant l’Église dans son ensemble. Elles font également référence à cette phrase de l’Apocalypse : « Un grand signe apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. » (Ap 12,1)

Cette médaille à la profonde symbolique, devenue objet emblématique de dévotion à la Vierge de par le monde, vient nous rappeler que l’on peut toujours s’adresser à elle afin qu’elle intercède pour nous auprès de son Fils. « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]

Des millions de lecteurs à travers le monde - dont plusieurs milliers de chrétiens du Moyen-Orient - comptent sur Aleteia pour s'informer, trouver de l'inspiration et des encouragements. Soutenez cette édition par vos dons.