Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’heure du diable existe-t-elle vraiment ?

Devil
© By zebra0209 | Shutterstock
Partager

Pourquoi 3h du matin est considérée comme l’heure du diable ?

« L’heure du démon » est souvent évoquée dans les films d’horreur et les séries B. Ce qui est vrai, c’est que Satan se manifeste généralement en pleine nuit, entre minuit et 4h du matin ou entre minuit et 3h du matin. Il est alors au summum de sa puissance.

Cette idée semble être directement née du fait que Satan aime se moquer de Dieu. Les Évangiles de Matthieu, Marc et Luc nous disent que Jésus est mort pendant la « neuvième heure ». Selon un calcul contemporain, cela correspond à 15h. Satan retourne alors le symbolisme à son profit et choisit de se manifester puissamment vers 3h du matin dans le seul but de se moquer de Dieu.

Et de fait, cette heure, particulièrement propice aux malices de Satan, marque le milieu de la nuit : le soleil est couché depuis longtemps, et ne se lève pas avant plusieurs heures. Satan profite alors des heures le plus sombres pour jouer ses tours les plus fourbes. Le milieu de la nuit est un moment de vulnérabilité. C’est à 3h que l’homme dort le plus profondément. Se réveiller à ce moment là peut perturber le cycle circadien et provoquer un sentiment d’anxiété et de morosité. Il est alors facile pour les démons de s’emparer d’un corps.

Certaines personnes choisissent d’ailleurs prier en cas de réveil la nuit, pour se protéger. Dans les Écritures, la nuit et l’obscurité sont des symboles de vices et de pêchés, comme le résument l’Évangile selon saint Jean (Jn, 3, 20).

« Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées. »

Notons que plusieurs évènements cruciaux de la vie de Jésus se sont déroulés en pleine nuit. Souvenez-vous. La trahison de Judas a eu lieu vers minuit. Et la trahison de Pierre au moment du jugement de Jésus devant le Sanhédrin ? C’est avant le chant du coq — c’est-à-dire avant le lever du soleil — qu’il renia Jésus trois fois.

Mais à toute heure du jour et de la nuit, Dieu est plus puissant que Satan. Il est la lumière du monde face à laquelle aucune obscurité ne résiste.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]