Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

La lettre d’adieu de cette jeune femme est une magnifique ode à la vie

HOLLY BUTCHER
Partager

Holly n'avait pas 30 ans quand la maladie a eu raison d'elle. Avant son décès, elle a tenu à écrire sa vision de la vie, véritable plaidoyer pour une existence plus saine et spontanée, débarrassée des futilités...

Holly Butcher est décédée au matin du 4 janvier 2018. Elle avait 27 ans. Après de longs mois à lutter contre la maladie, cette jeune australienne est partie paisiblement, entourée des siens. Après son décès, ses proches ont décidé de partager une lettre qu’elle avait rédigé. Son « conseil de vie » a depuis fait le tour du monde, provoquant plus de 100 000 likes, plus de 130 000 partages et des milliers de commentaires…

Holly commence ainsi sa lettre : « C’est une chose étrange de réaliser et d’accepter de mourir à 26 ans ». Pourtant, nulle lamentation dans cet élan de sincérité. Holly sait qu’elle va mourir, bientôt, et son message est clair. Il faut profiter de la vie et ne pas perdre de temps avec des pensées futiles. Morceaux choisis de cette belle lettre.

« C’est la vie ; c’est fragile, précieux et imprévisible et chaque jour est un cadeau, pas un droit qu’on nous donne ».

« Je veux juste que les gens cessent de s’inquiéter des petits stress insignifiants de la vie et essayent de se rappeler que nous avons tous le même destin après tout. Alors fais ce que tu peux pour que ton temps soit digne et grand. »

« Prenez soin de votre corps »

« Quand vous parlez de choses ridicules (c’est quelque chose que j’ai remarqué ces derniers mois), pensez à quelqu’un qui est vraiment confronté à un problème. Soyez reconnaissant pour votre problème mineur et surmontez-le. C’est normal de reconnaître que quelque chose est agaçant, mais essayez de faire attention à ne pas persister et à avoir un effet négatif sur la vie des autres. »

Lire aussi :
Arrêtez de râler !

« J’entends des gens se plaindre à quel point le travail est terrible ou à quel point il est difficile de faire de l’exercice. Soyez reconnaissant d’être physiquement capable de le faire. Le travail et l’exercice peuvent sembler des choses si triviales… jusqu’à ce que votre corps ne vous permette pas de faire l’un ou l’autre. »

« J’ai essayé de mener une vie saine, en fait, c’était probablement ma principale passion. Appréciez votre bonne santé et que votre corps soit fonctionnel, même si vos mensurations ne sont pas idéales. Prenez soin de votre corps et reconnaissez à quel point il est incroyable. Bougez-le et nourrissez-le avec de la nourriture fraîche. Ne soyez pas obsédé par lui. »

« Rappelez-vous qu’il y a plus d’aspects à la bonne santé que le corps physique. Travaillez aussi dur pour trouver votre bonheur mental, émotionnel et spirituel aussi. »

« Achetez quelque chose de sympa à un ami, au lieu d’une autre robe, produit de beauté ou bijoux pour ce prochain mariage. 1) Personne ne se soucie si vous portez la même chose deux fois 2) Ça fait du bien. Emmenez vos amis partager un repas, ou mieux encore, préparez-leur un repas. […] Donnez-leur/achetez-leur une plante, un massage ou une bougie et dites-leur que vous les aimez quand vous leur donnez. »

« Essayez juste de profiter et d’être dans l’instant présent plutôt que de capturer ces moments à travers l’écran de votre téléphone. La vie n’est pas destinée à être vécue à travers un écran ni à obtenir la photo parfaite… »

« Sérieusement, faites ce qui rend votre cœur heureux »

« Aussi, rappelez-vous que si quelque chose vous rend malheureux, vous avez le pouvoir de le changer, dans le travail ou l’amour ou quoi que ce soit. Avoir le courage de changer. Vous ne savez pas combien de temps vous allez passer sur cette terre, alors ne le gaspillez pas en étant malheureux. Je sais que ça se dit tout le temps mais ça ne pourrait pas être plus vrai. »

Holly Butcher termine cette inspirante et émouvante lettre en invitant les lecteurs à donner leur sang, « une bonne action pour l’humanité », et surtout un geste qui « peut sauver trois vies ». Ce don du sang qu’elle encourage lui a permis de rester un peu plus longtemps en vie, pour affronter sa maladie et surtout de vivre « quelques-uns des meilleures moments de [sa] vie ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]