Aleteia

Amputée des quatre membres, cette youtubeuse de 14 ans croque la vie

Partager
Commenter

Les épreuves qu’a traversées la youtubeuse britannique Izzy Weall, 14 ans, n’ont pas eu raison de sa joie de vivre et de son incroyable optimisme.

Amputée des quatre membres après une méningite lui ayant occasionné un arrêt cardiaque et une défaillance multiviscérale quand elle avait 7 ans, la youtubeuse britannique Izzy Weall, aujourd’hui âgée de 14 ans, parvient, malgré son handicap, à mener une vie comme n’importe quelle jeune fille de son âge. L’une des vidéos hébergées sur sa chaîne YouTube suivie par quelques 2200 internautes en témoigne. L’une d’entre-elles est en passe de devenir virale : elle s’intitule  « 10 things I can do as an amputée » (« 10 choses que je peux faire en tant qu’amputée »). Dans cet enregistrement, Izzy Weall s’efforce de tordre le cou à certaines idées reçues concernant les personnes invalides. Le tout avec une bonne dose d’autodérision.

« Ce n’est pas parce que je n’ai pas de jambes que je ne peux pas courir ! Grâce à l’aide de mes prothèses, je suis capable de sprinter comme n’importe lequel d’entre vous et même de faire du trampoline, une activité que j’adore depuis toute petite », lance-t-elle. Et Izzy Weall de rapporter également que l’absence de ses deux mains ne l’empêchait pas pour autant de savoir écrire avec un stylo. Une fois l’objet placé entre ses deux moignons, Izzy produit en effet une écriture on ne peut plus régulière et lisible.

Mais ce que cette jeune Britannique apprécie par-dessus-tout, c’est le maquillage. « C’est l’une de mes passions ! J’adore tester sur mon visage différentes palettes de couleurs qui me confèrent chaque jour de nouveaux looks », s’emballe l’adolescente. Et comme la plupart des bloggeuses beauté présente sur le réseau social, Izzy Weall consacre différents tutoriels à des séances de maquillage où on la voit se faire belle et manier son fard à paupières avec une étonnante dextérité.

C’est son grand-père qui lui a soumis l’idée de mettre en vidéos ses différentes expériences vécues afin d’aider les autres handicapés : « Cela a pris un certain temps avant d’obtenir un résultat convenable. Aujourd’hui, je suis contente de ce que je fais. Et puis j’ai eu des réactions très positives émanant d’autres personnes souffrant du même type d’invalidité que moi. J’ai même reçu des remerciements, certains internautes m’expliquant que j’étais devenu une source d’inspiration et de soutien pour eux », a-t-elle confié au Sun.

Pour celle qui a passé deux semaines dans le coma, huit mois en fauteuil roulant et cinq ans à réapprendre à marcher avec des prothèses, le goût de la vie a désormais une saveur différente. « Je veux prouver que je ne suis pas différente des autres », rappelle-t-elle au Mirror.

Partager
Commenter
Tags:
handicap
Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
    |
    Les plus partagés
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]