Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 17 mai |
Saint Honoré
home iconAu quotidien
line break icon

Que faire des cadeaux de Noël que je n’ai pas aimés ?

GIFT

Alliance - Shutterstock

Adriana Bello - Publié le 29/12/17

Il ne s'agit évidemment pas d'être ingrat, mais au contraire, de considérer les choses de manière pratique et surtout avec un véritable sens de l'amitié.

Le dicton dit : « C’est l’intention qui compte » ! Et il est vrai que parfois, à Noël, nous recevons des cadeaux que nous n’aimons pas ou qui ne nous vont pas, comme les vêtements. Pourtant, en ouvrant les paquets, on s’est efforcé de faire bonne figure et de remercier, grand sourire à l’appui, celui ou celle qui nous l’a offert. Ce n’est pas vraiment de l’hypocrisie, il est important de toujours avoir de la considération pour celui qui nous a fait ce présent, même s’il n’est pas à notre goût. Pourtant, une fois rentré chez soi, la grande question arrive : et maintenant, j’en fais quoi ?


party

Lire aussi :
10 idées pour fêter le Nouvel An différemment

La plupart du temps, l’option choisie est de planquer le cadeau au fond d’un placard ou dans un coin où il saura se faire oublier. Mais pourquoi gaspiller de l’espace pour un objet ou un vêtement qui ne sera pas utilisé ? Donner une vie meilleure à ce présent peut alors se révéler bien plus judicieux.

Échanger son cadeau de Noël

Il arrive souvent qu’on nous offre un cadeau avec un ticket de caisse sans le prix, qui permettra de l’échanger. On peut alors choisir dans la boutique un autre objet de la même valeur ou payer la différence si on opte pour quelque chose d’un peu plus onéreux, mais qui nous fera vraiment plaisir. Bon, évidemment, en échangeant un cadeau de Noël en magasin, vous saurez combien la personne a dépensé pour vous. Mais ne vous en offusquez pas pour autant, même si elle a dépensé trois fois plus d’argent que vous pour elle, et qu’en plus, vous allez échanger son cadeau. Elle ne le saura que si vous lui dites…

Et puis, il y a ceux qui vous disent clairement : « Si tu ne l’aimes pas, tu peux l’échanger ». Pourquoi hésiter ? S’ils le pensent vraiment, aucune raison d’être triste à l’idée de procéder à un échange ! Vous pouvez toujours utiliser des excuses (d’infimes mensonges ?), comme « J’aime beaucoup ce livre, mais je l’ai donné à un ami il y a quelques jours », ou « J’aime beaucoup cette blouse, mais malheureusement, ce type de tissu me donne des allergies ».

GIFT
Sebastian Gauert - Shutterstock

Faites un don des cadeaux que vous n’aimez pas

Ces cadeaux qui n’ont pas eu l’effet escompté sur vous, d’autres gens en ont sûrement besoin ! Avant de les laisser crouler sous la poussière, ou pire encore, de les jeter, mieux vaut faire preuve de charité. Nombreuses sont les associations et organisations qui acceptent les vêtements, les articles ménagers ou encore les jouets. Et si cela fait plaisir à d’autres, à défaut de vous, ce cadeau de Noël aura atteint son objectif : faire un heureux !


CHRISTMAS PRESENT

Lire aussi :
Comment offrir des cadeaux qui ont du sens ?

Dire la vérité à propos du cadeau

D’accord, avouer qu’un cadeau de Noël ne nous plaît pas est indéniablement l’option la plus risquée. Mais elle n’en est pas moins valable. Pour oser dire la vérité, il faut avoir confiance en soi et en celui ou celle qui a voulu nous faire plaisir. C’est ainsi plus évident avec ses parents ou son conjoint. Dans ce cas, il faut veiller à la manière de le dire, afin de ne pas paraître ingrat… Cette démarche, si elle est sincère, permettra à celui qui a offert le cadeau d’en apprendre plus sur vos goûts, et de faire mieux la prochaine fois…

Et pourquoi ne pas également demander à un proche de glisser pour vous une petite remarque pour faire passer le message ? Votre sœur serait bien placée pour chuchoter à votre petit ami que « vous n’aimez pas vraiment le rose ». Efficacité garantie pour les prochaines occasions ! En prime, vous resterez aux yeux de votre cher et tendre quelqu’un qui ne veut pas blesser l’autre…

GIFT
Pixelrain - Shutterstock

Offrir à quelqu’un d’autre son cadeau de Noël

Il est probable que cette idée puisse en scandaliser plus d’un. Pourtant, il faut reconnaître qu’il y a autant de goûts que de gens dans le monde, et que si on n’a pas aimé un cadeau, il n’en serait pas moins beau ou utile aux yeux de quelqu’un d’autre.

Pour éviter des situations très inconfortables, assurez-vous d’abord de ne pas offrir le cadeau à quelqu’un qui vous a vu avec. Vous aurez alors du mal à vous justifier… De même, les cadeaux personnalisés risquent fort de poser soucis, comme des mouchoirs avec vos initiales… Ne parlons même pas des objets déjà utilisés et des produits ouverts…


POINSETTIAS,CHRISTMAS

Lire aussi :
L’étonnant symbolisme des poinsettias, les fleurs de Noël

Garder les cadeaux, tout simplement

Même si on ne les aime pas, il y a certains cadeaux que nous devons conserver, ne serait-ce que par soucis de préserver la paix familiale.

Par exemple, votre belle-mère pourrait tout à fait vous offrir un plateau que vous détestez, mais qu’elle s’attendra à voir sorti dès la prochaine réunion de famille. Et si elle ne le voit pas, elle ne manquera évidemment pas de vous le faire remarquer… De même, un pull tricoté avec amour ou choisi avec soin par une grand-mère, peut se révéler un cadeau de Noël décevant… Mais pour ne pas blesser ses sentiments, votre mamie sera sûrement très heureuse de vous voir porter cet adorable pull, un jour, chez elle. Quitte à le donner à une œuvre de charité ensuite…

De l’importance de ne pas culpabiliser

La vérité, finalement, c’est qu’il existe de nombreuses façons de réagir face à un cadeau de Noël que l’on n’aime pas. Faut-il se donner mauvaise conscience pour autant ? C’est l’intention qui compte, et le geste d’offrir est plus important que le cadeau en lui-même. S’il ne vous plaît pas, ce présent fera peut-être le bonheur de quelqu’un d’autre. Et puis, qui dit que vous, vous n’avez jamais offert des cadeaux que son destinataire a détesté ? Ne perdons pas le vrai sens de Noël et ses cadeaux…

Tags:
Noël
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
4
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
5
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement